Récit de la course : Trail du Buis - 21 km 2015, par laureduvercors

L'auteur : laureduvercors

La course : Trail du Buis - 21 km

Date : 18/10/2015

Lieu : La Buisse (Isère)

Affichage : 1839 vues

Distance : 21km

Objectif : Se dépenser

23 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

20 autres récits :

Trail du Buis 2015 : course au saucisson de haut niveau

Premier récit pour une seconde participation au Trail du Buis, à la Buisse en Isère.

L'an dernier, sous le soleil radieux d'un dimanche d'octobre, on m'avait proposé ce petit trail tout près de Grenoble. Comment dire non. J'avais découvert une ambiance chaleureuse, des ravitos super bons, une arrivée soupe maison/bière, et une course qui rassemble quand même un bon paquet de coureurs malgré son côté familial. Verdict : 2h44 de plaisir. Un classement de fin de tableau, mais je crois qu'il y a du niveau (on va dire ça hein Rigolant)

Cette année, en vue d'une Saintexpress, il me faut des sorties longues le week end, j'en ferai un certain nombre sous forme de trails de villages. Retour donc à la Buisse accompagnée cette fois de Romain, à qui j'ai tant vanté les mérites de cette course. 

Je n'ai pas refait l'erreur cette année d'arriver dans un timing serré, car les parkings à la Buisse sont trèèèès étalés et, garée au cul du loup, l'an dernier j'avais du cavaler avec un maxi pot de compote offert avec le retrait du dossard, pour arriver à temps sur la ligne de départ.

Conseil : n'arrivez pas trop tard. 

En déposant la voiture cette fois ci non loin du départ, j'explique à Romain le concept de "course à saucisson", et sa connotation un tantinet péjorative mais au final grandement affectueuse. "Les courses à saucisson tu vois, c'est comme dans les Coulmes où au premier ravito, mamie t'attend avec son gâteau aux noix maison". 

A côté de ma Clio, une voiture estampillée d'un autocollant Kikourou. Je sais que nous sommes un paquet sur cette course mais je ne connais pas trop les têtes des gens. Je pense au moins avoir repéré Cyss, que j'avais déjà croisé (ouais enfin qui m'avait déposée...) dans les Coulmes justement, où il était armé d'une GoPro. 

Retrait des dossards, et là tout mon baratin à Romain prend vie lorsque nous récupérons le lot coureur : un quartier de tomme de Chartreuse et ... un saucisson, of course :)

Y'a du monde et y'a des gens affûtés ! 

 

Le vif du sujet, la course maintenant !

Coup d'envoi des festivités à 9H. 

Km 0 à km 3 : on cavale sec sur une petite route de campagne dans la plaine, le temps de laisser le peloton s'étaler avant d'attaquer les single. Enfin, pour moi ça veut dire attaquer à 11kmh, quasi du sprint quoi! Autour de moi ça papote, des vétérans en short nous déposent, on double quelques féminines... ouch, vivement la montée pour aller plus doucement. Le Grand Ratz nous regarde arriver, il nous attend...

Km 4 à km 7 : après la traversée du sympathique village, on débute la grimpette par une volée d'escaliers. Encore beaucoup de monde devant moi, on arrive sur un single et ça bouchonne un peu. Je déplie les bâtons que j'ai pris cette année en souvenir des raidillons rencontrés l'an passé, que je pressens un peu boueux. On monte à allure raisonnable, je tente de doubler un peu, mais j'ai horreur de ça, doubler sur les singles, ça implique de passer dans les fourrés en mode furtif-jte grille-oups je voulais pas te bousculer-'ttention je me prends les pieds dans les ronces... Heureusement on arrive bientôt sur une piste forestière plus large en faux plat montant voire en montée, où on a plein de place. On croise des paquets de chasseurs, je pensais qu'ils auraient changé de terrain de jeu pour l'occasion, mais non. Ils étaient déjà là l'an dernier. Salut cordial. 

On rattrape un duo composé d'un coach et d'un coaché qui semble en baver. Le coach sprinte à 100m puis annonce à l'autre "Allez encore 100m et y'a un replat" ... puis revient... repart... "Ah non ça tourne à gauche et la montée reprend".. "regarde, comme ça, comme ça les foulées hop hop hop " "Allez, allez!" . Heureusement que le coaché n'a pas de bâtons car il aurait pu être tentée de nous faire une JC Dusse "jvais te le planter moi mon bâton tu vas voir" Rigolant. Nous les déposons (ouf!) après un mot d'encouragement. 

Ravito rapide, eau et bananes, et c'est parti pour la grosse grimpette.

Km 8 à km 12 : Après un replat, nous tournons à gauche droit dans la pente en forêt. A la queue leu leu, rythme lent (3kmh) imposé par l'avant de la file indienne. Avec les bâtons, je suis à l'aise même si le terrain est un peu glissant, je ne suis pas essouflée, j'en bave pas du tout. C'est ce qui inspire à Romain la suggestion de doubler. Oui, mais j'aime pas doubler, pis ça me dérange pas d'être un peu à l'aise, et puis le sommet est déjà là, regarde, maintenant ça descend, on va avoir tout le loisir de parlementer vigoureusement en reprenant un bon rythme, avant de faire la paix à la prochaine montée Langue tirée.

Laquelle est suivie par un second ravito, eau et bananes. Et c'est parti pour la grosse descente.

Km 12 à km 15 : Yahouuuu de la descente de chemin forestier, ça c'est notre domaine ! Mode power-quadriceps ON ! On dépose une dizaine de vétérans bien concentrés sur leurs appuis, c'est eux qui ont raison, faut pas se faire mal, mais cette descente là est grisante... Elle se termine par un raidillon un peu glissant avec un combo boue-racines mouillées-cailloux qui n'a pas l'air de plaire devant nous. Je reconnais l'endroit où je m'étais vautrée l'an dernier, mais avec mes bras telescopiques, ça passe tout seul. On arrive au troisième ravito. "Le sirop c'est la vie et les bananes aussi". 

Km 15 à km 18 : A droite toute pour la dernière grimpette importante. Un type tout mince en blanc nous laisse sur place, mais nous le reprendrons sans problème à la descente suivante : chacun son domaine ! Je suis plutôt à l'aise encore dans la descente même si elle est bien caillouteuse, alors on envoie. 

Km 18 à km 21 : On arrive sur du goudron en pente. En descente d'abord, que nous dévalons (aïe ma périostite...) puis en montée (un micro bout de route bien raide où tout le monde marche). J'ai replié les bâtons, ils ne me serviront plus. Redescente sur la route, on passe les panneaux "arrivée 2km" puis "arrivée 1km",... on traverse le village en trombe. Romain n'arrive plus à ralentir. Je sais que je vais un peu payer cette charge bitumée à fond les watts au niveau des tibias... mais c'est grisant. 

On arrive enfin dans la plaine, on entre dans le couloir de quilles qui mène à l'arrivée... il est long ce couloir ! Belle longue ligne droite... on entend la batucada, et voilà l'arche qui se profile. "bip". C'est terminé, l'horloge indique 2h06. Ah oui mais en fait elle a été déclenchée pour la course de 10km partie après nous Rigolant. Pour nous c'est 2h36, soit 8 min de moins que ce que j'ai mis l'an dernier. Bien contents et pas trop épuisés, on récupère nos tickets-soupe et tickets-bières avant de rentrer dans la salle des fêtes.

 

Post coursum epilogus

On sirote notre Mandrin dehors en finissant de suer, puis on récupère notre soupe en regardant la remise des prix. Quoi? Déjà ? Eh ouais. Si tu veux applaudir le champion local et la gagnante féminine, faut pas trainer, 11h50 tout est plié ! J'écoute distraitement l'annonce des podiums, course à saucisson OK mais si je veux espérer remporter mon éternel titre de 3eme SEF il faut viser des courses avec moins de partant(e)s. Comme par exemple toutes celles avec moins de 4 SEF, ça ça fonctionne plutôt bien. Ici les gens sont bien trop rapides et trop nombreux.

On repart tranquillement, on passe devant la batucada dont le regard des membres en dit long : "j'ai froid, je tape depuis 2h, sortez moi de là" :p. Les derniers participants sont encore en train d'arriver, c'est triste, il n'y a plus de soupe, et à l'intérieur ils sont en train de commencer à ranger. Déçu

 

Bilan

Super course, super ambiance, je suis bien contente de pas avoir eu de dossard pour l'Ekiden de Grenoble et d'avoir opté pour un retour sur le champ de bataille de la Buisse. Contente aussi d'avoir grignotté quelques minutes par rapport à 2014. Je confirme, re confirme, et valide, que tout est bon dans la course à saucisson. J'en ferai encore beaucoup j'espère.

Allez, l'heure de l'apéro approche, on a du saucisson à goûter nous,...

23 commentaires

Commentaire de Albacor38 posté le 18-10-2015 à 18:49:21

En tout cas pour publier un récit Laure quelle célérité ! 1ère au scratch !
Elle fait bien envie cette course. Je n'en ai entendu que des éloges...
Tellement de courses sympa et si peu de WE :)
Peut-être en 2016...

PS: Extraordinaire en effet ce 1er ravito des Coulmes à Malleval. Quel bon souvenir !

Commentaire de laureduvercors posté le 18-10-2015 à 21:55:32

C'est vrai que c'est pas les courses qui manquent en octobre dans le coin... pour ma part c'est les foulées de Crossey qui manquent à mon "palmarès", pareil, 2016 :p

Commentaire de cyss posté le 18-10-2015 à 19:29:07

Bravo pour ce récit! T'aurais du venir me dire bonjour si tu m'avais reconnu :-D

Si la voiture dans laquelle j'étais était celle près de ta clio, c'était la voiture de foxtrot (d'où l'autocollant kikourou).

A bientôt sur le vercors ou sur une course à saucisson, et bonne chance pour ton objectif à venir!

Commentaire de laureduvercors posté le 18-10-2015 à 21:57:46

Merci!! Oui mais moi je suis timiiiide :p. Je m'étais même vue sur la vidéo que tu as tournées aux Coulmes, au tout début, du coup, j'ai suivi un peu tes aventures ultratrailiennes de cet été. Si vous étiez 4 dans la voiture alors oui c'était celle là. A bientôt dans le coin :)

Commentaire de snail69 posté le 18-10-2015 à 19:48:51

A l'initiative d'un pote de Voiron, je suis venu de Lyon l'accompagner sur ce trail du Buis. Bravo pour ta course super bien gérée ! Et comme tu dis, j'ai trouvé que le rythme était super rapide ! Beaucoup de kikous sur le Kivaou mais je n'ai eu le plaisir de ne faire la connaissance que de fifidumou.

Commentaire de laureduvercors posté le 18-10-2015 à 21:58:52

Merci! Tout pareil j'ai un peu guetté les buffs kikourou sans succès, et c'est mon copain (pourtant non kikoureur) qui a repéré l'autocollant... je ne suis ni physionomiste ni oeil de lynx, on va mettre ça sur ce compte là, je pense que les 13 kikou étaient là??

Commentaire de bipbip73 posté le 18-10-2015 à 20:25:56

Chouchou et Loulou au trail du Buis... J'étais juste derrière vous quasi toute la course... Pour Jean Claude Duss je confirme.

Commentaire de laureduvercors posté le 18-10-2015 à 22:00:20

Haha c'est l'idée, en rose et bleu pour coller au cliché,... sans oublier les petits fight qui vont bien, t'as peut être entendu ces passionnantes discussions sur "mais t'arrêtes de me dire de doubler!"

Commentaire de bipbip73 posté le 18-10-2015 à 20:42:33

Au fait... Et le Bouk, il était où???

Commentaire de foxtrot posté le 18-10-2015 à 21:07:09

super le recit, la voiture c'etait peut etre bien la mienne ?
jolie petite course a saucissons qui n'ont pas passer la soirée !!
Mais le Bouk ,il etait ou ????

Commentaire de laureduvercors posté le 18-10-2015 à 22:02:42

Une citadine bleue foncé (description potentiellement très approximative) garée avant la salle des fêtes, avec 4 personnes dedans, autocollant Kikourou, il doit pas y en avoir 15 ;)
L'apéro s'est aussi bien passé que le trail je confirme!

J'avoue que j'ai lu plein de récit de Mr Bouk et je m'attendais à l'identifier. Une prochaine fois!

Commentaire de laureduvercors posté le 18-10-2015 à 22:02:55

*récits

Commentaire de Noruas posté le 18-10-2015 à 23:44:47

Je ne l'ai pas vu non plus, peut être sur le 10km?
J'ai croisé Danywill (bénévole) et le célèbre Michel Riondet!

Commentaire de richard192 posté le 18-10-2015 à 22:59:58

Chaque année, je me pose la même question sur le niveau vraiment élevé des coureurs: finir en moins d'1H40 un parcours qui n'est pas des plus roulant, je reste impressionné.
Et je suis surtout ravi de voir que malgré une très forte concurrence il attire toujours autant.
Comme l'an dernier, j'étais côté bénévoles et vous remercie tous d'avoir eu un petit mot sympa pour nous. A l'année prochaine!

Commentaire de laureduvercors posté le 19-10-2015 à 19:26:59

Bénévoles super souriants et encourageants tout le long du parcours de même que les habitants de la Buisse au passage, ça fait vraiment plaisir :-)

Commentaire de ilcourtlefuret posté le 18-10-2015 à 23:04:32

C'est vrai que c'est une course sympa, je l'ai deja faite 2 fois. Bravo pour ta course pour ma part j'ai encore déclaré forfait a cause du genou. Mais au plaisir de te croiser une prochaine !

Commentaire de nanard7th posté le 18-10-2015 à 23:22:16

Félicitaion Laure et merci pour ce récit !
Beau tir groupé des Kikourous puisque je termine juste devant vous deux (213ème en 2:36:17).
Je vous ai dépassé dans la dernière descente mais vous reveniez fort sur la fin !!!

Commentaire de laureduvercors posté le 19-10-2015 à 19:27:50

Haha oui je ne me rappelle pas du moment où tu nous as doublé mais je te revois très bien au loin dans la dernière ligne droite ! Bravo pour ta course !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 19-10-2015 à 12:04:58

Salut Laure et merci de nous avoir fait vivre cette (assurément belle) course avec ce chouette récit !
=> 8 minutes de moins c'est toujours ça de pris !
Une bonne ambiance sur cette course, ça ne me surprend pas... Les absents ont eu tort !

J'étais bien motivé, puis finalement je savais que je ne pourrai pas faire le "grand", et finalement je ne suis même pas allé au "petit", tant pis pour moi !!!

Commentaire de Air-one posté le 19-10-2015 à 13:29:39

Bravo Laure, en effet il y a une densité assez forte sur cette course, notamment chez les féminines... J'ai vu les 3 premières me passer dans la première montée, ben ça envoyait du D+ à la minute!
Pas trouvé non plus de kikous (pour ma part, 75ème en 2h09'50").

Commentaire de laureduvercors posté le 19-10-2015 à 19:28:42

Merci à tous pour vos commentaires, et à une prochaine fois - sur une autre course où à la Buisse en 2016 pour ceux qui ont dû laisser passer l'édition 2015!

Commentaire de DROP posté le 19-10-2015 à 21:52:30

Belle course qui me rappelle qq souvenirs.

Sympa le récit, j'ai bien aimé le "pour finir 3eme SEF choisir les courses avec moins de 4 SEF" ;-)

Commentaire de samontetro posté le 29-10-2015 à 22:14:47

J'aurai du écouter Cyss et venir découvrir ce parcours et surtout cette ambiance! En tous cas tu as bien raison, les descentes y'a que ça de vrai!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !