Récit de la course : Aravistrail - La Totale - 110 km 2010, par maï74

L'auteur : maï74

La course : Aravistrail - La Totale - 110 km

Date : 19/6/2010

Lieu : Thones (Haute-Savoie)

Affichage : 1271 vues

Distance : 110km

Objectif : Pas d'objectif

20 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

"The" Week-end !

Retour sur un week-end plein d'imprévus et de grands bonheurs...

2e édition de l'Aravistrail, qui se déroule à 15 bornes de chez moi, du côté de Thônes. Je suis inscrite depuis début mai sur les 2 premières étapes (36 km + 16 km), qui auraient dû "normalement" faire suite à un raid multisports avec Nico le we précédent.

..."normalement", puisqu'on s'est fait prendre de court sur ce raid : inscriptions closes ! Du coup, Nico décide de s'inscrire sur la Totale de l'Aravistrail, soit les 3 étapes pour un total de 109 km et 7500m D+. Ca m'aurait plu d'en faire autant mais bon, il faut bien qu'il y en ait un qui garde les mômes quand même !!!

ETAPE 1 : 36 km et 3500m D+ 

Bref, nous voici samedi matin à Thônes avec Blob arrivé dans la nuit. On retrouve sur place un "nid" de kikous que l'on retrouve avec plaisir, dont Martine et Christian (Badgone).

 

Le profil de l'étape, bien qu'il s'agisse du parcours de repli pour cause de neige sur la Tournette, ne laisse pas la place au doute, il s'agit d'une pure étape de montagne !

Je n'ai pas l'intention de me ménager pour l'étape du soir, que je compte courir "comme je le pourrai" ! C'est parti, nous trottinons jusqu'à Morette où nous attaquons les choses sérieuses avec le début de la 1ère ascension de la matinée : j'opte rapidement pour la marche rapide, en poussant bien sur mes bâtons.

Au chalet du Lindion, des percussions viennent rythmer nos pas et animer ce début de course où personne ne parle, pente oblige ! Peu après la brume s'invite sur les hauteurs, nous privant des paysages somptueux qui nous entourent. Je suis 4e à ce stade de la course, une jeune coureuse vient de me poser littéralement dans la descente... je ne peux pas l'accrocher, tant pis !

La descente est bien dure pour les cuisses, la pente est raide, y compris sur la piste qui nous mène au 1er ravito : y a de la casse de fibres dans l'air ! J'arrive au ravito en ayant récupéré mon dossard qui part en live de justesse ! Je le glisse dans mon cycliste et hop le tour est joué !

 

Christian m'encourage, ça me fait plaisir ! Un petit bout de banane, du coca et je repars pour la 2e ascension.

Rapidement je rejoins... Nico qui me dit n'avoir aucune sensation, les jambes lourdes et le cardio au taquet... Il me lance "si tu veux mon dossard de demain, je te le laisse !!!"... Cette petite phrase anodine et lancée "en l'air" va me trotter dans la tête jusqu'à l'arrivée !

Pour l'heure, Nico décroche derrière, et comme je suis bien je poursuis mon effort. Je rejoins la 3e suivie d'un coureur et je me cale derrière un moment. La montée est moins brutale que la 1ère, c'est beaucoup plus régulier et j'irais volontiers plus vite... surtout que je vois la 2e quelques lacets plus haut !

Je double et tente le tout pour le tout en faisant l'effort pour rejoindre la 2e. C'est un peu un coup de poker : soit ça passe bien, soit je le paie avec un méga coup de bambou après ! Tant pis je tente, c'est pénible de se réfréner tout le temps !...

On bascule dans la descente au col des Frêtes, direction le chalet de Rosairy où je rattrape et double la 2e en l'encourageant au passage (ça mange pas de pain !). Je n'ai plus beaucoup d'eau mais je me dis que faire une pause là serait dommage après cet effort que je viens de fournir.

De l'eau il n'en manque pas avec toute la flotte tombée toute la semaine, je trouverais bien un ruisseau pour remplir le camel si besoin... et je continue pour creuser l'écart avec la désormais 3e. Nico me rattrape et me double, descendant mieux que moi. Mais je le reprends à l'approche de la route.

Nous entamons la 3e montée ensemble, après avoir rempli la poche dans une fontaine près d'une magnifique ferme. J'ai toujours de bonnes sensations, et comme j'aperçois la 3e non loin derrière, je fournis à nouveau l'effort pour la distancer davantage, ce que je réussis à faire, je me retourne régulièrement dans la descente qui suit mais ne la vois plus, good job !

Ah, encore un raidillon, celui de la fin de course quand on se dit qu'on à plus qu'à dérouler en descente ! Heureusement il n'est pas long, et je relance sur la suite, en discutant avec Yolfi avec qui je fais connaissance. Il me dit qu'il gère cette étape en prévision des 2 autres... en parlant de ça, je repense à ce que m'a dit Nico, je dois avouer que le challenge me tente, mais je cours cette 1ère étape comme si c'était la seule ! J'ai donc toutes les chances d'accuser le coup si je me lance sur la 3e étape et de me rétamer bien comme il faut... mais au fond de moi j'ai trop envie ! Je me garde la décision pour après.

En attendant voici Thônes qui se rapproche, je maintiens l'allure, malgré que la 3e ne soit toujours pas en vue derrière mais je me dis qu'on sait jamais, si je débouche sur la 1ère... mais non, celle-ci aura pris trop d'avance dans les montées qu'elle gravit en courant, très impressionnante !

Je franchis la ligne en 5h29', à la 46e place scratch et 2e fille de l'étape, super contente !

 

Je retrouve Blobette, les enfants, Langevine, Tounik et Christian. Dans le même temps, à l'unanimité de moi-même, je décide de prendre le dossard de Nico pour me faire la Totale... Visiblement je suis joueuse aujourd'hui !

Nico arrive quelques minutes après et repart avec les enfants pendant que nous allons au repas d'après-course avec Martine et Blob. C'est aussi la remise des prix et je me retrouve en tête du classement provisoire féminin de la Totale : une grande première, j'ai pas l'habitude !

Bon allez pas de complexes, on joue le jeu à fond ! Retour ensuite à la maison avec les Blobs pour un petit repos et un massage régénérateurs... A 19h30, après nous être envoyés des pizzas, nous repartons pour Thônes, en compagnie d'un copain qui était venu voir mon arrivée le matin et que j'ai convaincu (forcé ?) de faire son 1er trail sur l'étape 2 !!!

ETAPE 2 : 16 km et 900m D+ 

Il flotte mais ça ne me gêne pas. Objectif pour ce soir : gérer cette course rapide sans se flinguer les guiboles pour demain. Nico décide de courir avec moi. Je suis épatée par le nombre de spectateurs malgré le temps pourri, l'ambiance est vraiment super. Nous passons plusieurs fois dans Thônes, qui n'a pas bombé le torse et accéléré à ce moment-là, hein ????

Je me retrouve 5e fille, peu m'importe je ne joue rien ce soir. Mais au fil des km, je grignote 2 places sans vraiment accélérer, peut-être que les filles de devant ont eu un coup de pompe, toujours est-il que je me retrouve 3e dans la montée du calvaire ! C'est bien la 1ère fois que je me retrouve sur un podium sans le vouloir ! Par contre j'y vois vraiment rien avec ma frontale de secours, ayant prêté la "bonne" au copain que j'ai embarqué dans l'aventure (je vais pas, en plus, lui faire vivre un enfer avec une frontale de merde !). Nico essaie de m'éclairer un max mais j'ai l'impression de jouer au funambule ! Enfin la route et les lampadaires ! Encore quelques mètres et c'est l'arrivée en 2h10 (62e, 2e F et toujours en tête de la Totale, c'est dingue !).

Il pleut toujours et je me refroidis vite, nous rentrons rapidement à la maison, re-pizza (ça c'est de la diététique), re-massage et zou au lit pour une courte nuit... Je suis exitée à l'idée de courir à nouveau le lendemain, et de voir comment mon organisme réagit...

ETAPE 3 : 52 km et 2900m D+

Lever à 4h, je me lève d'un bond, motivée à bloc par le défi du jour ! Un bon petit déj et je file à Thônes où j'arrive 10' avant le départ. On nous annonce alors que celui-ci est retardé de 30', du coup je file boire un café au Bistro, en compagnie de 2 coureurs rencontrés par hasard.

5h30 : le départ est donné, il fait jour et je pars sur une allure tranquille pour chauffer la machine. Les sensations ne sont pas mauvaises, et à mon grand étonnement je n'ai pas mal aux jambes ! Je quitte rapidement la gore-tex avant d'attaquer la montée le long du Nant du Sappey. Là je me retrouve avec la 2e du classement de la Totale. Avec les 2 précédentes étapes, j'ai 35' d'avance sur elle mais cette marge peut fondre comme neige au soleil, surtout qu'il ne s'agit pas d'une novice !

Je décide de rester au contact (si je peux !), m'assurant ainsi de garder ma marge. Les km passent et je ne ressens pas de fatigue, je suis même super super bien ! Régulièrement elle me passe, je redouble, et ainsi de suite, mais je ne décroche pas.

Je repasse devant dans la plaine de Dran et arrive en tête au 1er ravito du foyer de fond. On nous annonce le raccourcissement du parcours du fait de la météo : il fait en effet froid, et sur les hauteurs du plateau la neige est annoncée...

Au ravito j'expérimente quelque chose de génial que je n'avais jamais connu : l'assistance ! Nico et Blob sont venus me bichonner, ils prennent mon sac et refont le plein pendant que je me ravitaille, c'est top confort !

Je discute un peu puis j'aperçois ma poursuivante qui vient de quitter le ravito presque sans s'y arrêter. Ni une ni deux, je remets mon sac et la rejoins à petites foulées : c'est qu'on se débarrasse pas de moi comme ça !!!

Je la redouble dans la montée des Frêtes et creuse l'écart sans forcer dans la descente sur Champ Laitier. Là le temps commence sérieusement à se gâter, et je lance un petit mot d'encouragement aux bénévoles bravement postés dans le froid et le vent.

La montée au col du Freu passe pas mal, malgré un premier petit coup de mou que je soigne à coup de gel. A l'approche du col je commence à avoir froid, je m'arrête enfiler la gore-tex (ou "k-way" pour Langevine ;-) et ça va de suite mieux. Le col est balayé  par un vent glacial, des flocons et on plonge dans une vraie purée de pois...

La course se durcit ici, avec ces conditions météo, qui ne pardonneront pas à ceux qui se seront mis dans le rouge et qui seront plus sensibles au froid. Ce n'est pas mon cas, et je suis bien équipée. Je dévale maintenant en direction du col de Spée, puis retour sur le plateau des Glières que je connais comme ma poche, pour y avoir skié tout l'hiver !

2e ravito chez la Jode, où je retrouve avec plaisir mes assistants de choc ainsi que Martine et Christian. Je peux à nouveau me ravitailler sans me préoccuper de mon sac, quel luxe !

Je repars direction les Mouilles et le col de l'Ovine. Petit coup de mou à nouveau mais rien de bien méchant. Je m'accroche à un gars qui a un bon rythme, ça m'évite de m'endormir sur mes lauriers.

La descente de l'Ovine sur le col de la Buffaz et en direction du Sappey est coûteuse et usante. Les quadriceps commencent à râler et les mollets menacent régulièrement de cramper ! Il faut dire que le bourbier dans lequel on court depuis samedi matin laisse quelques traces... Je m'oblige à boire davantage et ça passe.

Encore un raidillon de 200m dré dans l'pentu, et c'est à nouveau courable sur une monotrace en courbe de niveau pour rejoindre la Tetaz où nous sommes passés en début de course. Je rattrape du monde et arrive à relancer, quel pied d'avoir la frite comme ça !

Enfin la descente finale sur la vallée de Thônes... mais qu'elle est longue ! Les cuisses ont leur quota pour ce week end.... Arrivée à Morette où il reste 3 ou 4 bornes de plat, ce fameux plat de fin de course où il est si difficile de courir... Je fais le point : je n'ai pas atrocement mal quelque part, pas d'hypo en vue grâce au gel que je viens de reprendre, bref : tu peux courir ma poulette !!!

Je maintiens l'allure, rubalise après rubalise, voyant Thônes se rapprocher doucement mais sûrement... Du monde sur le bord de la route, ça sent l'arrivée, on m'encourage, la fatigue s'envole, j'aperçois Blob et Christian qui courent les derniers mètres avec moi, mes enfants m'attendent, je savoure ces ultimes secondes de course, de cette course que je sais avoir gagnée sans vraiment réaliser !...

Je coupe la ligne en 8h05 (dans les 36 au scratch je crois, et 2e F de l'étape), l'émotion monte, je vais embrasser mes enfants, mon chéri et j'ai droit à l'interview : je parle d'une course magnifique malgré des conditions météo difficiles, de bénévoles au top, d'une super ambiance, et surtout, surtout je remercie mon chéri d'avoir coulé sa bielle sur la 1ère étape car sans ça, je n'aurais jamais couru la Totale !!!

J'ai encore du mal à réaliser que j'ai remporté cette course (et 16e au scratch Total), et, cerise sur le gâteau, avec plus d'1h d'avance sur la 2nde ! Les modifications de mon entrainement portent visiblement leurs fruits et ça me donne confiance pour le gros objectif de l'année en octobre : je pars sur des bases beaucoup plus solides que l'an dernier, même si ça ne me met évidemment pas à l'abri d'une défaillance le jour J.

Un grand bravo à l'organisation vraiment nickel de cette épreuve, en seulement 2 éditions... Cette formule en 3 étapes permet à tous d'y trouver son compte, l'ambiance est vraiment excellente je tiens à le dire.

Un ENORME MERCI à Nico, Blob pour leur super assistance (dis Bertrand tu viendrais pas à la Réunion en octobre par hasard ???), à Blobette et aux Blobettes Juniors qui se sont coltinées mes fistons, à Martine et Christian pour leur présence, leurs encouragements et les photos (et avec qui je vais partager des supers sorties d'entrainement !), et enfin à ma super partenaire d'entrainement et équipière préférée en raid Béné, c'est grâce à toi que j'ai autant progressé !

Prochaine course : le Tour de la Grande Casse le 23 août.

(photos piquées à Badgone et Nico_Clusaz, merci !)

 

20 commentaires

Commentaire de langevine posté le 25-06-2010 à 07:15:00

rrrrrrrrrrr, le coup du k-way, t'as pas pu t'en empêcher, hein?!? ;-))) ben au moins, c'esgt gravé et tu penseras à moi chaque fois que tu le sortiras! :-p
Magnifique course que tu as vécu étape après étape, toujours en te faisant plaisir!! C'est tout simplement génial de te voir vivre ta passion de cette façon, les générations à venir n'ont qu'à bien se tenir, notre trentenaire n'a pas dit son dernier mot!! ;-)
et si jamais Bertrand n'est pas dispo fin octobre, ça peut s'arranger... ;-)
Gros bisous grande championne!!

Commentaire de blob posté le 25-06-2010 à 09:07:00

Ah ben non, c'est pas possible fin octobre, j'ai piscine. Mais je peux demander à ma sœur qui habite là-bas ;-)

Encore bravo pour ce week-end de folie, tu nous as tous scotché par ta performance et ta simplicité. T'es une grande !

Commentaire de eric41 posté le 25-06-2010 à 09:48:00

Impressionant Maï,bravo pour cette victoire.
Bonne continuation vers le GRR que tu réussiras.
Eric

Commentaire de rapace74 posté le 25-06-2010 à 11:50:00

que de progrès alors que tu etais deja forte avant..... bravo pour tes trois course maï

bises

manu

Commentaire de Astro(phytum) posté le 25-06-2010 à 11:50:00

Bravo Maylis ,à voir les photos tu avais l'air bien en forme .
Les autres filles vont trembler au GRR .

Commentaire de TomTrailRunner posté le 25-06-2010 à 20:16:00

impressionnant : ça à l'air beaucoup plus facile que la course que j'ai faite moi même :-)
Une bien belle victoire en tout cas qui prouve que la gestion n'est pas toujours la meilleure stratégie :-) : -)

Commentaire de martinev posté le 25-06-2010 à 21:11:00

Bravo ma belle. Tu as fait une course énorme, magnifique. Une première grande victoire qui va en appeler beaucoup d'autres.
Je serais très fière de partager tes terrains d'entraînement. On va pouvoir en manger des pizzas !!!
Gros bisous et récupère bien. Un autre grand objectif t'attend à l'automne

Commentaire de béné38 posté le 25-06-2010 à 23:16:00

Bravo Maï, Nico a bien fait d'arrêter finalement ;-) et comme ça tu prends goût à l'assistance ?? Et tu dévoilerais pas qquns de tes secrets de forme ??
Merci de nous transmettre ta passion aussi simplement.
Bises

Commentaire de millénium posté le 26-06-2010 à 09:48:00

Net et sans bavure(s) ! Superbe gestion des étapes. Tu m'as (nous)a épaté par ta perf , mais aussi par ta "facilité" (sourires , lucidité...).
Vivement octobre !!! (et aussi aout que l'on partage des entrainements !)

Commentaire de jepipote posté le 26-06-2010 à 10:11:00

félicitations maï, on sent bien la joie que tu as d'avoir réussis à gagner cette course, tu partages bien tes émotions dans ce CR, merci pour le partage.

j'ai hâte de lire le CR de ton objectif de fin d'année...

Commentaire de grumlie posté le 27-06-2010 à 15:21:00

Bravo pour cette superbe perf improvisée... Quel régal quand tout roule!

Commentaire de trankilou posté le 27-06-2010 à 19:11:00

Belle victoire avec un enchainement non prévu çà c'est le top et vraiment l'esprit trail no stress

Commentaire de DJ Gombert posté le 27-06-2010 à 22:49:00

Et voilà en deux temps trois mouvements ta première victoire, c’est clair et limpide comme tes récits : toutes mes félicitations !!!!
PS : penses à me faire parvenir par MP les secrets de ton plan d’entrainement (j’ai déjà pris note que coté diététique il est composé de pizzas)

bises

Commentaire de Land Kikour posté le 30-06-2010 à 09:13:00

Cool Maylis, que du bonheur en effet, et quel courage vu les conditions météo et malgrè tout un super sourire.
Respect, ne change rien.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 03-07-2010 à 10:44:00

Superbe ! Toujours aussi impressionnante la jeune Maï !

Quand je te vois, je me demande pourquoi je continue à ramper !!!

Commentaire de Schtroumpfette74 posté le 16-07-2010 à 16:50:00

Je n'avais pas encore lu ton récit de cette belle épreuve, c'est chose faite, et je reste scotchée devant ta perf et la facilité avec laquelle tu sembles avoir géré ton effort. Toutes mes félicitations ! C'est de bonne augure pour ton objectif d'octobre !

Commentaire de Ben64 posté le 26-07-2010 à 16:36:00

Grande course, grande perf, gros mental et une pêche d'enfer... change pas Maï t'es énorme!! Au plaisir de se revoir au détour d'un sentier ou ailleurs

Commentaire de yolfi posté le 08-08-2010 à 22:15:00

content d'avoir fait un bout de chemin avec toi.
on se recroisera surement prochainement sur les chemins!

Commentaire de Souris posté le 10-08-2010 à 20:16:00

Bravo Maylis, je décrouvre le CR tardivement... même si j'étais au courant de ta brillante victoire.
Ca semble tellement plus facile de gagner avec le sourire!! Encore Bravo

Commentaire de Jean-Phi posté le 16-08-2010 à 14:58:00

Comme endurance mag t'a honteusement oubliée et même si nous ne nous connaissons pas, je me suis permis de lire ton CR aujourd'hui et suis impressionné comme tout un chacun. Bravo pour cette belle perf et je te souhaite le meilleur au GRR.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !