Récit de la course : Aravistrail - La Totale - 110 km 2011, par martinev

L'auteur : martinev

La course : Aravistrail - La Totale - 110 km

Date : 25/6/2011

Lieu : Thones (Haute-Savoie)

Affichage : 1034 vues

Distance : 110km

Objectif : Pas d'objectif

15 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

ARAVIS TRAIL 2011 - 100 km en deux étapes

J’avais prévu un gros week end d’entraînement mais je ne voulais pas trop taper dedans et ne pas être obligée de récupérer toute la semaine suivante.

Philippe me propose donc d’être serre-file pour l’étape 1 jusqu’au 14e km. Je trouve cela une excellente idée. Je finirai ensuite l’étape pour le plaisir sans dossard.

Le week-end s’annonce chaud et ensoleillé . La tournette s’offre à nous cette année.

Samedi 25 juin, le départ est donné à 7 heures. Je me place derrière le peloton et nous voilà partis pour 39 km et 3300 m+.

Au bout de 800 m environ, Philippe me rattrape pour me signaler qu’un coureur a loupé le départ. Je l’attends puis repart jouer mon rôle et enlever le balisage. Je remarque déjà qu’une concurrente marche sur le plat . « Cela risque d’être long », mais tant pis... j’ai une radio qui m’informe de la tête de course et  je peux la suivre en direct. Je tente de « tailler la bavette » avec ma « randonneuse », il s’agit d’une belge. .  La première partie de la montée se passe en sous-bois jusqu’à l’arrivée à un refuge.

 recit7.jpg

Ma compagne de route s’arrête et s’asseoit même pour grignoter sa barre de céréales  . Et moi j’attends, même si à plusieurs reprises, elle me demande de la laisser.  Mais je ne peux pas lui dis-je, mon rôle est de fermer la course.  J’en profite pour manger des fraises des bois et prendre des photos . Il fait tellement beau . Puis c’est le sommet de Talamarche 1850 m, la vue est splendide.  Les bénévoles et les secouristes nous attendent. Ils veulent même m’offrir un verre de rosé .

recit2.jpg

Puis c’est la descente, l’allure s’accèlère un petit peu. Un des secouristes va se tordre la cheville dans le début de la descente, c’est quand même pas de chance  . Nous passerons par le roc de l’encrenaz où nous retrouverons un troupeau de chèvres, puis le col des nantets avant de rejoindre Montremont.  Catherine s’arrête de plus en plus souvent pour reprendre son souffle.

 recit3.jpg

J’entends à la radio que le ravitaillement de Montremont ferme à cause de la barrière horaire. Je me dis qu’ils vont peut être bien nous attendre.

recit6.jpg

Ça y est, nous y sommes, km 15, après 4 heures de course.  3 coureurs sont là en attendant d’être rapatriés sur Thônes suite à leur abandon. La balade s’arrête là pour Catherine.  Quant à moi, fin de mon rôle de serre-file, mais je veux continuer le parcours à mon rythme.   Par contre, le serre-file qui a pris ma place est déjà parti après les "derniers" à passer la barrière horaire et en plus il débalise aussi.  J’accèlère donc le pas pour essayer de le rattraper et surtout j’essaie de me souvenir du chemin qui est déjà débalisé .  Je prends le sentier des varots et puis je reconnais le parcours.  Le chemin zigzague à travers la forêt. J’ai un bon rythme et rapidement je vais rejoindre la queue du peloton. Je peux désormais "passer devant" et poursuivre la montée jusqu’au col des frêtes que j’atteindrai en 1 heure.

 Il est 12 h, les premiers sont déjà à Thônes. La barrière horaire du col va empêcher beaucoup de coureurs de monter à la tournette. Malheureusement 3 d’entre eux insisteront pour monter, leur dossard leur sera retiré, l’organisation ne voulant pas être responsable.

 Jérémie qui devait faire serre-file sur la tournette me demande si je veux bien le remplacer. Pas de souci, de toute façon, j’avais prévu de monter. Une journée comme celle-ci cela n’arrive pas tous les jours. Voilà déjà 30 mn que le dernier concurrent est parti du col, je vais avoir du mal à le rattraper. De toute façon, cela me fera faire une bonne séance de côtes à un bon rythme, me dis-je. Je rejoindrai le dernier juste avant d’atteindre le sommet à 2311 m.

 recit4.jpg

recit5.jpg

 Quel spectacle encore une fois à l’arrivée. Cette tournette que l’on admire chaque jour de notre balcon, aujourd’hui j’y suis.  La vue sur le lac est fabuleuse. Je récupère les bénévoles et les secouristes et tout le monde attaque la descente derrière celui qui va terminer en mode randonnée jusqu’à l’arrivée. Nous sommes de plus en plus nombreux derrière lui car nous récupérons des bénévoles tout au long du parcours. Ils ont fini leur mission et peuvent rentrer. Nous continuons notre débalisage, puis c’est le chalet de Rosairy.

 Les gourdes commencent à être vide, heureusement on peut faire le plein. Puis la descente se poursuit, elle me semble interminable. Je demande l’accord de mes compagnons de route pour pouvoir partir devant et terminer en mode footing. Je peux enfin dérouler un peu. Je rattraperai 3 coureurs et finirai avec eux en un peu plus de 9 heures. Je retrouve Georges, Bénédicte qui a terminé 2e féminine de l’étape , Rachel qui fait 3.

Dimanche 26 juin, il est 3 h 30  quand le réveil sonne. Chris et Georges n’ont pas très bien dormi, il faut dire qu’il y avait les feux de la saint jean à Epagny hier soir .  Moi , je n'ai rien entendu  . Comme d’habitude, Chris nous presse, il est prêt à prendre son « relais », il est déjà au « taquet ».

A 5 heures le départ est donné, il fait encore nuit mais le jour est en train de se lever.  58 km et 3 300 m + au programme pour cette journée qui s’annonce très chaude. Surtout, il n’y aura que deux points d’eau, il va falloir gérer.  Aujourd’hui, j’ai un dossard. Le début du parcours pour quitter Thônes est plat, il permet de s’échauffer, Bénédicte et moi en profitons pour échanger.

Puis on attaque la longue montée jusqu’au col de la buffaz à 1500 m, il y a des bons « murs » qui m’obligent à mettre les mains sur les cuisses pour pousser. J’atteins le col en 1 h 25 puis une traversée en dévers nous amène au pas du loup à 1800 m. Je rattrape Thomas dès le début du plateau des glières. Ce n’est pas normal, il a des soucis d’estomac et stoppera sa course un peu plus tard. Après une longue traversée sur le plateau, nous entamons une petite descente jonchée de racines, il faut être très vigilant pour ne pas se prendre les pieds dedans, c'est un sacré piège.  Le terrain est assez gras, contrairement à ce que je pensais. Je rejoindrais le 1er ravitaillement « chez la jode» soit 20 km de course après 2 h 45. 

Tout mon club de supporters est là, Chris, Pascal, Sarah.  Place au 2e tiers de la course, après avoir faire le plein des gourdes,. Je suis toute seule. J’attaque le col de spée puis direction sous-dine à 2000 m en passant par le pas du berger (un petit pas d‘escalade s‘impose), il fait de plus en plus chaud.  La haut il n’y a pas d’arbres, seulement  Manu  venu nous encourager, merci cela fait plaisir , et les bénévoles toujours aussi nombreux (merci à eux).

 268281_227622120591961_100000325235069_736346_8219966_n.jpg

 

 263109_227622157258624_100000325235069_736348_214684_n.jpg

La vigilance s’impose sur ce plateau caillouteux, le moindre faux pas et la cheville risque de flancher. Je suis obligée de chercher mon chemin, car il n’y a pas de coureurs devant pour m’indiquer la route.

Puis c’est la descente jusqu’à champ laitier où les vaches ont bien labouré le terrain, avant le dernier raidillon jusqu’aux frêtes et une descente qui m’amènera au 2e ravitaillement au foyer de ski de fond des glières. Mailys, Nico et les enfants sont là pour m’encourager.  Je retrouve l'autre Nico(fastoch), Georges (jojo l'éduc) qui a du abandonner à cause d’une entorse à la cheville et Sarah.  Ils me remplissent mes gourdes pendant que je me ravitaille. Merci beaucoup, cela c’est du travail d’équipe . Il y a 5 h 45 mn que je puis partie et il me reste 20 km.  Chris a pris son 3e relais il y a 1 H 15 mn, il y a aucune chance que je le revoie avant l’arrivée.  Direction maintenant col de l’ovine situé à 1815 m d‘altitude, et les derniers dénivelés positifs. Je doublerai Pascal Giguet , couché sous un arbre ;il récupère. Je pense que la chaleur aura fait beaucoup de dégâts aujourd’hui. Au sommet, il me reste 14 km, je les connais, c’est profil descendant, mais ce n’est pas forcément mon fort.  Une longue traversée en sous-bois nous amènera au chalet de la tétaz puis c’est une descente raide et caillouteuse qui nous conduira jusqu’à l’entrée de Thônes. Il reste 4 km à parcourir, une piste, de la route, un petit sentier qui longe le camping, la route, puis comme je sais que Philippe aime bien nous faire des petites surprises , nous remontons un petit sentier dans la forêt pour longer Thônes. Je retrouve Bertrand (blob), qui a pris le parcours de repli, à cause de la barrière horaire.

 cimg6036.jpg

 Puis c’est l’arrivée, Chris m’attend pour passer la ligne après 8 H 41 mn. J’ai eu de bonnes sensations au niveau des jambes par contre, j’ai eu très chaud.

Chris m’annonce qu’ils ont fait 3 en relais, il est heureux comme un gamin, cela fait plaisir à voir.

Puis c’est l’arrivée de Bénédicte qui gagne le classement des 3 étapes, bravo Béné, tu es une grande championne.

recit-1.jpg

La remise des prix clôturera ce beau week-end : SPORT 2000 EPAGNY a frappé très fort avec Béné qui gagne le classement des 3 étapes, le relais de Chris, Pascal et Nico qui font 3 sur le 58 km et moi qui gagne le 58 km.

Mon week end choc s'est bien passé, 100 km sans séquelles, maintenant place au TOE.

Merci à tous les bénévoles, à Philippe, Elise pour cette super organisation. Rarement, je n'ai été autant encouragé par les bénévoles, ils ont été super.

Bravo à tous les coureurs et surtout à tous les kikoureurs qui ont fait une super course et de supers résultats.

Bravo à Chris pour ce premier podium.

15 commentaires

Commentaire de rachele posté le 30-06-2011 à 23:19:00

super martine

tu as bien digéré les fraises des bois ?

Commentaire de GrandSteaKikour posté le 30-06-2011 à 23:37:00

quelle prépa et quelle forme : tu fais un travail remarquable depuis ce début d'année ! j'ai hâte de suivre ton TOE !!!!
à très bientôt !

Commentaire de rapace74 posté le 01-07-2011 à 07:27:00

Bravo martine pour ta course et ton w-e !!!! faite avec le sourire et tu etais tellement a l'aise que tu as meme pu discuter un moment avec le photographe au sommet de sous-dine!!! a bientôt manu;-)

Commentaire de millénium posté le 01-07-2011 à 08:36:00

merci pour ces jolies photos de l'étape 1....je t'imaginais bien , moi qui étais au magasin !lol
Bravo pour ta mission de serre-fil , expérience toujours profitable. Et immenses félicitations pour ta gestion actuelle des courses. Faut garder cette forme jusqu'au 27 ! Bisous

Commentaire de MiniFranck posté le 01-07-2011 à 11:20:00

Merci pour ce CR. Quelle forme Martine, on t'arrête plus... :-) Le TOE s'annonce bien... Profites en bien. Félicitations à vous 2

Commentaire de a_nne posté le 01-07-2011 à 15:12:00

Sympa ce rôle de serre-file effectivement !! Faudra que je tente l'expérience un de ces jours tiens...

Encore bravo pour ce nouveau podium (ça a l’air si facile en te lisant :-)

Commentaire de paspeur posté le 01-07-2011 à 16:54:33

Encore et toujours sur le podium, vraiment trop facile. Bravo
Bénévole, compétitrice, tu ne t'arrête plus !!!

Commentaire de vogoy' posté le 01-07-2011 à 18:04:46

Bravo Martine ! beau chrono mine de rien, tu réalises une course énorme !!!
heureux d'avoir fait ta connaissance et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Commentaire de Mustang posté le 01-07-2011 à 21:02:09

bravo Martine, toujours aussi impressionnante dans l'effort!!


chanceux d'habiter dans une région qui offre des paysages aussi exaltants!!

Commentaire de maï74 posté le 02-07-2011 à 21:03:34

Tu fais une saison énorme, je suis très fière que tu m'aies choisie comme pacer au TOE j'espère être à la hauteur de l'immense championne que tu es, humble et généreuse... Un très grand BRAVO à toi, bisous.

Commentaire de Fimbur posté le 03-07-2011 à 22:11:21

Bravo Martine, et merci pour ce récit avec les 2 facettes bénévoles puis compétitrices,
Bonne fin de prépa pour le TOE,
A bientôt
Fimbur

Commentaire de tounik posté le 04-07-2011 à 16:11:08

Comme d'habitude, en pleine forme et souriante. Le TOE va être formidable... à suivre depuis mon canapé.

Commentaire de TomTrailRunner posté le 07-07-2011 à 22:02:44

C'est da la prépa TOE qui rigole pas moi je dis. et des photos à donner envie de revenir après une année 2010 au ciel bien chargé :)

Commentaire de blue69 posté le 08-07-2011 à 20:41:55

Bravo Martine! toujours la patate à ce que je vois!

Commentaire de tidgi posté le 08-07-2011 à 22:17:15

Merci pour ce récit, avec de superbes photos et tout en sourire.
Le TOE, c'est du tout bon ! Bonne dernière ligne droite.
Bises.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !