Récit de la course : Fleurbaix j'y cours - 10 km 2010, par chocange

L'auteur : chocange

La course : Fleurbaix j'y cours - 10 km

Date : 7/3/2010

Lieu : Fleurbaix (Pas-de-Calais)

Affichage : 926 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

13 autres récits :

Fleurbaix j'y cours !!!

Ce matin, c'est direction Fleurbaix, pour mon premier 10 kilomètre de l'année. 

Mon objectif qui n'est pas des moindres pour débuter cette nouvelle saison de courses sur route est de battre mon record. Celui-ci avait été réalisé l'année dernière à Hem. Autant vous dire que la pression monte en s'approchant de Fleurbaix. 

Il est 7h45 et nous voilà arrivés. Comme il est encore tôt, nous n'avons pas de mal pour se garer. Direction la salle de sport pour le retrait des dossards et du tee-shirt. Du fait de notre avance, nous en profitons, quickquick et moi pour prendre des inscriptions pour les courses à venir et nous retrouvons les personnes de notre club avec lesquelles nous échangeons nos impressions sur cette course. 

Le temps commence à passer, on se dit alors qu'il est peut-être temps d'aller s'échauffer un peu car il fait très froid dehors.

Pensant courir en tee-shirt, en plus du maillot de club, je change vite d'avis et opte pour les longues manches, tellement j'ai froid. J'ai beacoup de mal à me réchauffer et je me dis que ça va être très dur de faire un temps aujourd'hui. 

Il reste 5 minutes avant le départ. Je suis déjà sur la ligne de départ, derrière pas mal de monde déjà. Alain et Nathalie (amis du club) sont à mes côtés. 

Il est 9h30, ça y est, le départ est donné. On part au ralenti, tellement il y a du monde devant nous. On essaye de se faufiler. J'arrive à ma créer un chemin sur la gauche et entraine Alain dans ma foulée. Au bout de quelques mètres, je regarde si il est toujours là. 

Le premier kilomètre arrive très vite. Nous sommes encore en groupe, le peloton ne s'est pas encore dispersé. On le passe en 4min 21s. Je me dis que c'est bien, mais que c'est quand même un peu rapide. Il faut donc que je tienne le rythme. 

Le troisième kilomètres est là. 4min 30s au chrono, c'est bon on est bien dans les temps. A ce moment de la course tout va bien. 

Je continue, toujours soutenue et encouragée par Alain. Je ne ressens aucune douleur, ni fatigue. Par contre, j'ai encore beaucoup de mal à me réchauffer. Il faut dire que nous avons le vent de face, ça n'aide pas. 

Les kilomètres se suivent et se ressemblent. Nous passons le 5ème en 22min. Très bon temps. Je me dis alors que si je continue comme ça, c'est sur, je batterai mon record. 

Puis je commence un peu à décrocher et Alain s'éloigne. Comme on s'était dit qu'on restait ensemble la première partie de course. Je me dis que ça y est il prend son rythme et me laisse finir. 

Mais non, en fait, il ne s'était pas aperçu que je n'étais plus à ses côtés et il continuait de parler à la personne à côté de lui. Arrivé au 6ème kilomètres, il se rend compte que je ne suis plus là. Il s'arrête alors pour m'attendre. Je lui dit qu'il peut partir, mais non, il reste là et continu de m'encourager. 

Le rythme reste à peu près le même jusqu'au 7ème kilomètre. 

Puis, au 7.5 kilomètres, nous retrouvons le vent de face, et là ça se complique pour moi. Ma douleur au niveau de l'estomac est grandissante et je sens que je ralentis. Je pense que beaucoup de personnes ont eu du mal à ce niveau de la course. Mais je ne pense pas que c'est parce que c'est "le mur" comme pour le marathon. Je n'ai jamais ressenti ça pour un 10. C'est le vent glaciale qui a joué un rôle important sur cette fin de course. Car ce vent, nous l'avons eut jusqu'a la ligne d'arriver. 

Alain est toujours là pour m'encourager, mais il ne me dit plus les temps de passage. Je me dis que nous avons du bien ralentir et qu'il ne veut pas me décourager. Je continue donc dans sa foulée. Là, les meneurs d'allure, qui sont censés mettre 45 min, nous doublent. Je n'arrive pas à les accrocher. Je me dis que je vais être très loin de mon record. Il faut que je me ressaisisse, ça n'est pas le moment de baisser les bras et ce n'est pas mon genre. Je prend sur moi et essaye de les accrocher. 

Enfin le 9ème kilomètre. Je commence à allonger ma foulée progressivement, même si ça n'est pas facile. 

Puis, ça y est, je vois l'arche d'arrivée. J'accélère tout en pensant être dans les 46 min. 

Alain m'encourage et c'est alors que je vois le chrono. J'accélère de nouveau. Ca y est, je suis arrivée. J'ai mis 45min 16s. 

Je n'ai pas réussi à battre mon record, mais je en suis très proche. C'est ma deuxième meilleure performance sur 10 kilomètres. Et je ne suis qu'a 16s de mon record. C'est donc de bonne augure pour cette saison. 

En tout cas, je tiens vraiment à remercier Alain, car sans lui, je ne pense pas que j'aurais fait ce temps là. 

C'est ça l'esprit d'équipe et surtout celle de notre club, le C.G.Haubourdin, car Nathalie, a elle aussi été encouragée et soutenue par un de nos athlétes masculin pour arriver à finir cette course. 

Donc avis aux amateurs pour s'inscrire au club et ainsi courir dans une bonne ambiance. Pour s'entraider, que ça soit à l'entraînement ou en compétition. 

1 commentaire

Commentaire de 2T1 posté le 08-03-2010 à 20:16:00

Félicitation pour cette perf !! @ bientot sur les routes !.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !