Récit de la course : AravisTrail - 44 km 2015, par xian

L'auteur : xian

La course : AravisTrail - 44 km

Date : 20/6/2015

Lieu : Thones (Haute-Savoie)

Affichage : 1104 vues

Distance : 44km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

ballade au pays du reblochon, ou comment ne pas profiter du sommet de la Tournette

Courir dans les monts du lyonnais, c’est super sympa (et c’est super beau et c’est à côté de la maison) ! Mais courir en montagne, ça devait être pas mal non plus ! Début 2015, à l’heure de penser au planning de l’année, je me suis dit que ça serait bien d’essayer une course au profil montagne. Ca sera les 44 km du trail des Aravis, avec passage par le sommet de la Tournette !

20 juin 2015, 5h45, salle des fêtes de Thônes : arrivé avec Jano, on retrouve l’ami Franck_de_Brignais. Contrôle du matériel obligatoire, briefing des coureurs dans la salle, les portes s’ouvrent, tout le monde se dirige vers l’arche du départ, ça papote tranquillement. « 5, 4, 3, 2, 1, départ » ! euh… déjà ? Je commence à courir, absolument pas dans la course, c’est vraiment étrange ! On part tranquillement avec Jano (et on fera la course ensemble).

Le ciel est bleu, l’air est frais, l’ambiance est bonne : la journée s’annonce top !

Remontée d’un cours d’eau sur un pseudo-single un peu humide. La pente s’accentue un peu, je sors les bâtons. Premier ravito après 6 km. Remplissage des bidons + gourde supplémentaire, pour jouer la sécurité, puisque le prochain ravito est loin, après descente de la Tournette.

Montée relativement paisible, les rythmes sont bons : cardio stable, vitesse ascentionnelle un peu élevée. Sortie de la forêt : superbe cirque, des rochers blancs, des alpages verts et une sente qui serpente vers le sommet.

 

montée à la Tournette : on est pas bien, là ?

Ça grimpe. Jano me rejoint et on accélère (effet de l’émulation !!!) : quelques accélérations pour doubler des concurrents : ça fait du bien, mais ça laisse des traces durables sur le cardio.

Basculement au sommet à 8h30 : ça a bien gazé ! Petit stress : rdv avec les familles au ravito de mi-course et à ce rythme on va se rater !!! Au lieu de profiter de la vue sur le Lac d’Annecy, des montagnes tout partout et de la belle arrête sommitale, je téléphone pendant qu'il y a du réseau : dommage pour le paysage, mais rendez-vous recalé avec les fans !

Descente très belle, très raide au départ (cordes fixes bien pratiques), dans les alpages : on descend ce qu’on a monté ! Les cuisses piquent un peu, Jano galope devant, tout se passe bien. On retrouve la forêt, quelques passages raides et un peu gras, le pied montagnard est apprécié !

 

Arrivée au ravito au même moment que nos familles ! petite halte recharges et papotage et on repart pour la 2° partie de la course. Au programme : plus de 1200m D+ en 2 grosses montées et une vingtaine de km. L’ambiance change : finis, les sentiers bucoliques, c'est la forêt ou les prés, avec une bonne proportion de pistes 4*4. Je reprends le rythme de montée, Jano est à quelques encablures derrière – il me repasse à chaque descente. Le passage de l’Epaule de Sulens est super sympa, il y a même un comité d'animation monté avec des jerricans d’eau.


petit passage à flanc, après l'épaule de Sulens

Le ciel se charge un peu et c’est très bien comme ça : il fait moins chaud.

La dernière grosse montée est looooongue : une piste en caillasse, des virages, des coups de raide. En haut, un coup d’œil sur la montre : horaire nickel. Je me lance dans la dernière section :  environ 12 km globalement descendant, avec un ravito.

Les jambes commencent à grincer, j’ai l’impression de me traîner (et me fais d’ailleurs doubler par quelques « avions »).

 

Dernier ravito, je fais le plein des 2 bidons (totalement, inutile, il ne reste que 8km de descente).

A la fin des sentiers, Jano me passe : il a l’air serein, le bougre ! J’essaie de m’accrocher, mais c’est dur de relancer et de courir : on est sur la route, ça sent l’écurie et j’ai les cuisses bien attaquées par les descentes !

Je remonte un peu Jano dans les 2 derniers km : se tirer la bourre, ça aide pour augmenter la vitesse moyenne à la fin des courses !

Arrivée à Thônes par les faubourgs. Courir, courir, courir, ne pas lâcher maintenant, c’est quasi fini !

Virage, barrières le long du trottoir, et comme pour les Coursières, les enfants sont présents : il reste 100m ! Ces derniers mètres, je les fais à l’énergie : J’EN AI MARRE !

 

l'arrivée, juste après Jano Langue tirée


Mais je suis bien content :

- 1° trail de montagne bouclé, avec de bonnes sensations et un réel plaisir à la Tournette - et une fois la ligne franchie, le moral revient vite ;

- course passée en compagnie de l’ami Jano, on court souvent ensemble à l’entraînement, mais en course, c’est sympa aussi

- au ravito de fin de course : y’avait même du reblochon !

9 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 01-07-2015 à 09:31:31

bravo pour ce dépucelage montagnard !!!
y a pas à dire, t'es doué, t'es fait pour ça.
et merci pour les photos

Commentaire de xian posté le 01-07-2015 à 21:09:08

dépucelage, tu y vas fort ! j'ai quelques heures de vol de rando & alpinisme au compteur... mais c'est vrai qu'en courant, je débute.
ceci étant, j'ai peu de mérite : j'ai tellement été bien accueilli et accompagné par la kikou's team depuis mon premier off que ça déroule tout seul !

Commentaire de Arclusaz posté le 02-07-2015 à 08:40:16

oui bien sur, je savais que tu avais le pied alpin ! je voulais parler de premier trail en montagne. Par exemple, ça fait 30 ans que je fais de la montagne, mais mon dépucelage trailistique montagnard ne date que de 2011 (Marathon du Mont Blanc, trail pas dur, rien à voir avec celui que tu as choisi pour tes grands débuts !). Courir en montagne pour moi randonneur à la base, ce n'est pas naturel, ça demande une initiation. Tiens un autre exemple puisqu'il a posté ci-dessous. Bruno a fait beaucoup de montagne mais je pense que les deux premières heures de son premier trail montagnard, il va s'en souvenir longtemps (Faverges 2013). Et quand on voit le niveau qu'il a atteint 2 ans plus tard, on se dit que le premier pas n'est pas le plus facile ! après tout s'enchaine...

Commentaire de bruno230 posté le 01-07-2015 à 17:33:07

Y'a pas à dire,vous formez vraiment une belle paire tous les deux.
Un p'tit UTB pour la prochaine course?

Commentaire de xian posté le 01-07-2015 à 21:11:35

euh... l'UTB, je laisse ça au pro (pour l'instant !)
j'attends vivement ton CR des 80 du mt blanc, pour me donner une idée d'une grande course en montagne :-)

Commentaire de jano posté le 02-07-2015 à 08:56:37

y'avait des photos sympas de l'arrivée à mettre !!!
sinon, l'UTB, il reste justement des places de dernière minute

Commentaire de xian posté le 02-07-2015 à 20:51:11

euh... si tu penses aux photos où mon visage exprime clairement le "J'EN AI MARRE", mieux vaut qu'elles restent secrètes, non ??? j'ai une réputation à tenir ;-)

Commentaire de snail69 posté le 04-07-2015 à 12:13:07

Bravo Christian. Tu nous fais une sacrée année ! Elles donnent envie ces photos ;-)
A bientôt

Commentaire de franck de Brignais posté le 27-07-2015 à 22:30:35

Quel beau couple tout de même ! Bravo M'sieur pour cette 1ère passe d'armes avec l'ami Jano... quelque chose me dit que vous allez remettre ça... je sens un petit gout amer d'être arrivé juste derrière lui !
Tu as en tous cas choisi une très belle course pour cette 1ère, il est beau ce massif des Aravis !!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !