Récit de la course : Marathon d'Edimbourg 2018, par philibert69

L'auteur : philibert69

La course : Marathon d'Edimbourg

Date : 27/5/2018

Lieu : Edimbourg (Ecosse)

Affichage : 886 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

marathon edimbourg

Bon, mon premier cr, soyez indulgent !

Pour notre petite troupe de 6 coureurs cette année direction edimbourg pour le marathon. Nous arrivons sur place le samedi après-midi , nous allons en centre- ville pour le retrait du dossard. Première surprise cela se passe dans la vielle université de médecine , un batiment magnifique ( ça change des gymnases ). Deuxième surprise la remise ne comprend que le dossard ,rien d’autre, une enveloppe avec quatre épingle , une étiquette pour la consigne et mon numéro 1455…la gentille bénévole qui nous reçoit, une française ( le bol vu le niveau d’anglais de chacun !), nous dit que c’est à l’arrivée les cadeaux . finalement pas plus mal, il faut se les gagner.

Prise de notre airbnb , poulet pates yaourt et au lit. Le départ étant à 10h heure locale pas de stress pour le réveil, on a décidé 7h. je trouve le sommeil facilement, mais évidemment me réveille pour le pipi de nuit (merci la prostate !). tiens il fait déjà jour, vérification de l’heure : 4h30 du mat ! ah ouais… comme il n‘y a pas de volet sur les maisons chez eux, le sommeil est un peu plus long à revenir. Bon au final quand le réveil sonne la nuit a été bonne. P’tit dej , et bus vers le départ en plein centre ville.

Nous nous retrouvons tous avant le départ, une photo et direction les sas . suite à une erreur d’inscription , Sabine que je dois pacer au alentour de 3h45 pour son 1er marathon n’a pas la même couleur que moi. Après un moment de doute on s’aperçoit qu’en fait personne ne contrôle les sas. Super on se met avec les oranges (4h, 4h15 ) :normal elle a un noir et moi un rouge…

Le départ est donné sous un temps très écossais : brume et temps frais. Après une dizaine de minutes nous passons la ligne de départ, c’est parti. Et pour partir ça part : ce marathon a la caractéristique d’être en d-, on part du haut de la ville pour aller vers la mer. Nous serpentons dans les rues d’edimbourg noires de monde, slalomons entre quelques coureurs peu à l’aise dans les descentes. pour nous avec l’entrainement fait en denivelé  c’est un vrai régal.

Très vite nous sortons de la ville pour traverser un grand parc , dommage que la brume nous limite la vue… nous voici sur le plat, mon travail de pacer commence : 11- 11.5 pas plus ,on s’enflamme pas. Premier ravito de l’eau une bouteille 2,3 gorgées niquel.

Nous arrivons en bord de mer, quel pied ! pas l’habitude à toulouse de courir dans le bruit des vagues. Le rythme est bon , une ou deux fois je freine sabine : on a dit 11.5 max c’est 11.5 !!

Deuxième ravito de l’eau, bon on boit un peu. nous traversons une station balnéaire , beaucoup de monde malgré le temps moyen, les enfants nous tendent des boîtes remplies de bonbons c’est gentil mais j’attends les ravitos pour manger.

Troisième ravito les bénévoles nous proposent du gel et de l’eau… et c’est tout !pas de bouffe !! rien !!! j’ai rien pris avec moi comptant sur les ravitos , bon je prends du gel :hyper liquide , à l’orange ,ça passe bien. Par contre ça passe pas pour sabine !elle recrache dégoutée ,elle aime pas les gels. Heureusement elle a pris une compote et des abricots secs. Elle boit sa pompote un peu d’eau mais je la sens tracassée.

L’allure est bonne, les paysages défilent bord de mer, petites villes . le parcours fait demi tour et nous nous croisons donc avec les autres coureurs, super ambiance où chacun encourage ses connaissances . nous croiserons d’ailleurs nos amies et le petit salut nous remet bien la patate.

Ravito : de l’eau du gel…technique trouvée par sabine :vider la moitié de la bouteille et verser le gel dedans, ça passe pour elle ..ouf..moi je me goinfre des bonbons distribués par les enfants tout au long du parcours :ils sont tellement contents quand on en prend et leurs encouragements décuplent.

Le parcours est si bien et l’entrainement bon que sabine ne faiblit pas du tout, les kilomètres défilent et nous voilà déjà au 40 eme !! la fin est extraordinaire, nous arrivons entre une haie de spectateurs impressionnante , un bruit dingue ,dernier effort , ligne d’arrivée, une joie énorme pour sabine : 3h48 !! mission accomplie et bien accomplie.

Remise de la médaille, superbe, tshirt très beau, une bouteille  et une barre de céréale bonne…toujours pas de bouffe…

Au final un super parcours ,une ambiance énorme un marathon à recommander (juste prévoyez votre ravito solide, enfin ça vous l’aurez compris !!! ).

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.25 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !