Récit de la course : Championnat de Rhône-Alpes de Cross 2011, par Belet

L'auteur : Belet

La course : Championnat de Rhône-Alpes de Cross

Date : 30/1/2011

Lieu : La Tour De Salvagny (Rhône)

Affichage : 578 vues

Distance : 0km

Matos : 3/4 RL,
ML Adidas
Manchons Compressport
Asics Trail Attack 6

Objectif : Se dépenser

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

Régionaux de reprise

   Trois semaines après mon footing de reprise aux départementaux, on reprend les mêmes et on remet ça pour les régionaux. Le cross c'est une vocation, un sacerdose, le chemin de croix du coureur, la remise en question annuelle de sa foi. Ca serait payant j'dirai même que c'est une secte avec un parcours initiatique à revalider chaque saison. Sérieux, faut croire qu'on aime ça car il y a plus de 2000 timbrés de tous ages venus d'un peu partout dans la région pour se cailler les miches dans l'est Lyonnais. Un truc de dingue. Brouillard givrant et -2.5°c au départ de la maison, à peine plus sec et autour de zéro sur place. On a même droit à quelques flocons. Pas de tempête de neige avant le départ, dommage, j'aurai pas mon trail blanc cet hiver...

   Reconnaissance du parcours, roulant avec une pelouse bien tassée et juste dégelée, plat mais pas tant que ça. Une gentille descente au départ, quelques relances, une ligne droite interminable suivi de sa petite sœur à peine plus agréable, puis des variations diverses avant une bonne remontée vers la ligne d'arrivée. On profite de la course des filles pour s'échauffer... plus ou moins bien, mais quand même pas si mal. Enfin n'importe comment en coupant le parcours dans tous les sens, mais en donnant de la voix pour les encouragements, on oubli qu'on a froid. C'est qu'elles vont bien les damoiselles de l'ALE! Parce que sinon ça meule quand même sévère. Quoiqu'au final, pas tant que sous la flotte glaciale des départementaux.

   Mise en ligne, il y a de tout dans le peloton. Des routard au taquet, de l'UTMbiste égaré, des shorts à pointes et des collants en baskets, de l'anonyme en pagaille et du champion d’Europe. Et j'parle pas des spectateurs de luxe, tous autant affutés. Pan, départ de 400m, on a beau le savoir, c'est toujours impressionnant, vla l'énergie cinétique en cavale au bout de la ligne droite. Je me fait happer par la masse pendant que certains font des cabrioles. Ça bouchonne un peu dans les premiers virolos, je me faufile pas trop mal derrière Benjamin. Mais dès la première ligne droite il force le rythme. Je sais que je suis sans doute déjà parti trop vite pour mon état de forme actuel, alors je le laisse faire.

   "Allez Remy". Un encouragement derrière moi, je ne me retourne pas, il doit être dans mon dos. On discute un peu de mon retour dans le peloton avec Manu du CMI, puis c'est Thierry qui me rattrape. Oula, qu'est ce qu'il fout là? Ou plutôt, qu'est ce que JE fous là? Bon il me rassure en m'expliquant son départ chaotique et prend le large. Au tour de Remy de me remonter, il semble facile, j'essaye de m'accrocher. Jusqu'à la fin de parcours où ses qualités de grimpeur font immédiatement la différence malgré le faible pourcentage de pente. C'était prévisible et je le laisse partir. L'écart n'est pas énorme mais j'commence justement à payer le départ rapide et impossible de revenir au train, mètre par mètre, il s'envole.

  La première grande boucle a même du mal à passer. Le cardio n'est pas excessivement haut mais j'ai pas de souffle, les cuisses et les ischios ralent un peu trop pour m'inciter à faire plus, je suis obligé de gérer. Pas le jour pour tenter un quitte ou double qui aurait trop de chance se finir en agonie. J'en profite pour regarder un peu la course de ceux qu'on croise, et me fait passer par quelques gars dont Renaud du CMI, que je laisse filer doucement.

   Dans la deuxième boucle, j'atteins enfin la température de chauffe, d'un coup je n'ai plus froid aux mains. C'est dingue, il me faut toujours au moins 20mn pour être dedans. Prochaine fois je fais le cross court avant d'entamer le long. Bon on est encore loin de l'arrivée, alors sans aller jusqu'à l'euphorie d'une tentative de remontée, je gère mon allure et garde ma place, en gentille bataille avec des gars de l'ESL et de Tassin. J'ai d'ailleurs l'impression de ne plus trop perdre de terrain sur Remy ou Renaud que j'ai en toujours en ligne de mire. Hassan Chahdi entame son dernier tour en me prenant un. Quelle allure ! Impressionnant. J'avais oublié qu'il avait fait de même l'an dernier :)

   Début de dernier tour, je me sens finalement assez bien. Le souffle toujours un peu court mais les jambes sont là. Je décide d'en remettre une couche et lâche le groupe dans lequel je suis pour tenter de ramarrer celui qui nous précède d'une grosse cinquantaine de mètres. La longue ligne droite est enquillée à bon rythme et je me rapproche. Ensuite... ben ensuite les autres ont du flairer l'arrivée et commencer à produire leur effort eux aussi. Sans avoir l'impression de vraiment soulager, le retour se fait moins facilement. Je reprend un ou deux gars qui coincent, mais visiblement impossible de remonter jusqu'aux CMIstes que je visais, je lâche l'affaire. Bon faut dire que j'ai pas non plus la motivation du siècle pour me sortir les tripes, ça va bien comme ça.

   Une dernière montée en intensité pour larguer le dernier type doublé, même pas l'occasion de faire un vrai sprint, je coupe l'effort avant la ligne d'arrivée et fini en marchant. Objectif(s) rempli(s). J'étais là pour une bonne séance de seuil, et avec à peine un mois de reprise, le résultat est même honnête, très semblable à ma course de l'an dernier, presque plus "facile". Le cardio un peu limite, c'était attendu, mais musculairement plutôt bien même si ça a un peu coincé dans le premier quart d'heure. Je finis bien frais et *presque* sans courbatures le lendemain, j'demandais pas mieux. A tout dire, j'crois même avoir pris du plaisir. J'suis bon pour une nouvelle profession de foi l'an prochain :)

   Bravo à Dam qui va avoir le droit de rejouer aux Inter, grosse perf.

2 commentaires

Commentaire de Pat'jambes posté le 05-02-2011 à 20:49:00

Bien bien tout ça, bonne reprise!

Commentaire de Gibus posté le 13-02-2011 à 21:22:00

Ça a coincé ds le 1° 1/4 d'heure ?
normal avec la température

Un peu trop roulant à mon gout, ce cross

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !