Récit de la course : Trail de Glanum - 26 km 2014, par Rudyan

L'auteur : Rudyan

La course : Trail de Glanum - 26 km

Date : 23/2/2014

Lieu : St Remy De Provence (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 868 vues

Distance : 26km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Un Glanum printanier !

 

Ce week-end, je m'aligne sur le trail de Galnum, à St Rémy de Provence. Au programme, 26kms pour 850m de D+.

 

Il s'agit là du 1er des 4 trails programmés, le dernier étant mon objectif 2014, le grand trail des Ecrins.

 

J'ai longtemps hésité à prendre le départ, la faute à une petite entorse survenue un peu plus de 2 semaines avant. Mais ostéo et kiné me rassurent et je me retrouve donc prêt pour ce trail, un petit strapping à la cheville gauche pour me rassurer.

 

Côté objectif, j'ai dû revoir un peu mes prévisions. AU départ j'étais parti pour essayer de passer sous les 3h. Finalement, avec 46kms au compteur sur février, je me dis qu'entre 3h et 3h15, ce sera déjà pas si mal...

 

Et puis l'objectif numéro 1, c'est que le pied tienne ! AUjourd'hui, prudence et vigilence seront mes 2 meilleures amies (notament dans les descentes) !

 

 

Me voilà donc quittant Gardanne, la voiture remplie de coureurs du CLES! Après un trajet sans encombres (malgré un co-pilote en bois), nous arrivons sur St Rémy. Retrait de dossard et de lot se passent rapidement. On a donc tout notre temps pour retourner se changer à la voiture.

 

Ensuite, c'est direction la ligne de départ. Les conditions sont idéales avec un magnifique soleil sur un ciel azur. Le tout sans une pointe de vent. On va se régaler!

 

Je salue Tomthemachine, proche de moi au départ et aperçois françoise84 et son homme.

Le départ est donné et je pars tranquille. Vu l'état de forme, je vais devoir faire une course prudente si je veux finir ces 26kms pas trop mort...

 

 

L'arche de départ est aujourd'hui remplacée par un manitou portant une pancarte "Départ". Cette dernière se lève alors pour signaler le début de la course.

On quitte rapidement les rues du centre ville pour arriver dans les quartiers voisins. On est déjà à la campagne! Sur ces 2 premiers kms, on a droit à quelques faux plats descendants qui permettent de faire tourner les jambes un peu plus vite, idéal pour le réveil musculaire!

 

 

On attaque alors les premiers sentiers et les montagnes russes commencent! Ce parcours, c'est une succession de montées/descentes plus ou moins raides. Les premiers kms se font sur pistes DFCI. Dans l'ensemble, ça se court! Mais quelques passages m'obligent tout de même à marcher, et là, première alerte : autour de moi presque tout le monde continue à courir...Du coup je vois bon nombre de coureurs me dépasser...

Je ne m'en soucie pas plus et reste concentré sur ma course. Mon allure plus prudente paiera peut-être en fin de course...(doux rêve qui ne verra jamais le jour).

 

Au km 6.5 arrive la 1ère vraie bosse. C'est court (500m) mais raide! Là je retrouve des couleurs par rapport à mes compagnons d'aventure. Je dépasse 2 coureurs sans me mettre dans le rouge. Arrivé au-dessus, certains en profite pour reprendre leur souffle. Moi je trace direct dans la descente qui me tend les bras. Comme il y a un peu de caillasse je reste très prudent. A noter au passage que l'on a droit à une vue à couper le souffle avec un mont Ventoux juste en face de nous coiffé de son bonnet de neige.

 

Dans ce début de descente, une féminine me dépasse à fond les ballons. Je la laisse filer mais reviens sur 2 autres coureurs, et ce malgré mon allure retenue. On se frappe ainsi 2 kms à dévaler de larges pistes avant une bosse qui nous mène au 1er ravito.

 

Là je constate que c'est assez dépourvu. De l'eau et du coca ainsi qu'une assiette de pain d'épice qui ne résistera sûrement pas jusqu'aux derniers. Personnellement, sur ce genre de distance je ne comtpe pas sur les ravito. J'en profite juste pour prendre un verre d'eau et remercier les bénévoles et je repars!

 

Nous sommes au km 10 et je quitte le ravito en 1h07, ce qui est plutôt mieux que prévu.

Oui mais voilà, les 8kms qui vont suivre vont s'avérer beaucoup plus compliqués. Pas de réelle défaillance, mais l'enchainement des montées et descentes principalement sur piste DFCI m'ennuie...du coup, je n'avance plus et des wagons entiers me dépassent. J'essaie de penser à d'autres trucs et je me dis qu'il faudra que j'évoque cette lassitude dans mon récit...et que j'évoque le fait que j'ai pensé à l'évoquer pendant la course tellement je n'y étais plus...Bref, je divague.

 

Un passage dans un single rapide me redonne la gniak! C'est super étroit avec un peu d'eau par endroit car nous sommes dans le lit d'un petit ru. J'envoie et j'ai l'impression d'être sur une piste de bobsleigh, le bob en moins... Je prends énormément de plaisir et quand je reviens sur 2 coureurs, je prends quelques risques pour vite les dépasser n'ayant pas envie de gâcher ce moment.

Et je fais bien! Car très vite, c'est le retour des pistes...

 

 

Au km 18, on quitte la piste pour grimper une sente qui monte droit dans le pentu! Là, ça passe plutôt bien. On enchaine sur un passage dans les cailloux avec une remontée vers une vigie et un point de vue superbe.

 

 Des bosses partout derrière

 

 Au loin, le Ventoux

 

 

Et on repart sur une descente raide dans la caillasse. Je le fais en marchant, histoire de prendre zéro risque et de ranger tranquille mon téléphone.

 

 

Ravito 2, 20kms. Arrêt express et je repars en 2h25! Je me rends compte qu'entre les 2 ravitos j'ai perdu énormément de temps! Il reste maintenant 6kms. Généralement les fins de trail permettent de remonter la vitesse moyenne...et ben pas là!

 

Ceci étant, on entre dans la plus belle partie de la course. Tout d'abord on chemine sur des pistes en forêt. Les sentiers sont beaux et agréables.

 

Autour du km 23, j'arrive près d'un lac où quelques personnes flânent en profitant du soleil. On empreinte un passage au ras de l'eau puis on bifurque pour monter sur un sentier en balcon un peu aérien. Arrive alors un escalier dont les marches sont taillées dans la roche. Puis, le clou du spectacle avec un passage à travers la roche, aidés par des barreaux dans notre ascencion. C'est splendide, même si un mec devant moi se plaint. Il trouve que cela relève plus de l'escalade que du trail...Je ne peux me retenir et lui propose, s'il préfère les pistes DFCI, de se mettre au VTT... Moi c'est pour ces passages sauvages et atypiques que je fais du trail!

 

Bref, derrière cet épisode de toute beauté, on attaque des descentes pentues. Je suis vigilent mais ne perd pas de temps par rapport aux coureurs qui me précèdent.

Après ces passages dans une forêt humide et revigorante, on entre dans St Rémy de Provence. La traversée de ruines romaines nous permet de passer sous une arche scultée, c'est chouette!

 

Les 2 derniers kilomètres se font principalement sur route. Bizarrement, ils passent plutôt bien. Je dépasse un coureur dans le dernier km, puis un autre qui marche, perclus de crampes.  

 

Un virage à droite et me voilà de retour dans la cour d'école qui nous a vu partir. Je franchis la ligne assez frais en 3h10. Un chrono moyen mais l'essentiel est là : le pied a tenu!

 

 Après un coup d'oeil au classement, je suis vite tiraillé entre satisfaction et déception. Certes, le physique a tenu. L'entorse ne s'est pas faite sentir et je termine plutôt bien ces 26kms malgré le manque d'entrainement.

Mais la perf est en dessous de mes habitudes avec une 154ième place sur 289 rentrants. Sur ce genre de distance, je n'avais jamais été dans la seconde partie de peloton.

Bien sûr on va me dire qu'il faut que la forme revienne, que c'est normal, mais moi je ne suis pas patient!  Langue tirée

 

Bon on va tout de même garder les côtés positifs et puis gonfler le volume d'entrainement progressivement, car fin mars, y'a Mirmande et ses 46kms!

 

 

Quoi? Un décrassage le lendemain? Euh...jeudi ça suffit non? Cool

11 commentaires

Commentaire de Françoise 84 posté le 24-02-2014 à 15:20:24

Contente de t'avoir (très brièvement!) vu!! Effectivement, on a eu droit à de très beaux points de vue et la météo a été top! J'ai bien aimé le parcours, ma gestion de course a ressemblé à la tienne, ça tire juste un peu aujourd'hui...! Bises!

Commentaire de montevideo posté le 24-02-2014 à 15:41:37

Il te manque juste un peu d'entraînement tu as un mois pour en mettre un coup :)

Commentaire de Jean-Phi posté le 24-02-2014 à 16:26:42

le pied que ton pied est tenu ! En revanche, la forme est encore un peu juste mais avec 46 kms en février... Ca va aller de mieux en mieux, certain !

Commentaire de kkris posté le 24-02-2014 à 17:22:00

Ca y est, c'est reparti, le pied va mieux,le moral est bon, tu vas pouvoir doubler ton total de kms en Mars par rapport à Février!

Commentaire de steF4 posté le 24-02-2014 à 19:03:40

Non Yannick, jeudi ça ne suffit pas ! Rendez-vous mardi soir au stade et... avec le sourire !!

Commentaire de Rudyan posté le 24-02-2014 à 19:39:26

Bon ben je crois que je n'ai pas le choix... :p

Commentaire de Rafouille posté le 24-02-2014 à 20:26:09

l'important c'est que ta cheville soit nickel en Mai..... pour venir peindre à Pourrières.....

Béco.

Commentaire de Greg13 posté le 24-02-2014 à 22:58:46

Bravo, sympa ce récit et les photos rendent bien.
Ca sent la grosse perf' au Trail des Ecrins!!
Sportivement,

Commentaire de chanthy posté le 25-02-2014 à 08:49:21

super Yannick!
on se voit bientot?

Commentaire de Japhy posté le 25-02-2014 à 13:43:23

Houlala la remarque sur les pistes DFCI et le VTT! Malheureux, ne la prononce pas dans les Alpes-Maritimes, tu te ferais lyncher! :))))
C'est un très beau trail en tout cas!

Commentaire de biereri13 posté le 28-02-2014 à 14:16:39

Bien ton récit, je trouve ta remarque sur les DFCI et le VTT complétement dépassée, chacun à le droit de faire ce qu'il veut, s'il la personne n'allait pas assez vite à ton gout, ce n'était pas la peine de lui faire remarqué de cette manière. franchement heureusement que c'était pas moi !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.22 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !