Récit de la course : Raid Nature du Pont d'Arc 2010, par vogoy'

L'auteur : vogoy'

La course : Raid Nature du Pont d'Arc

Date : 4/4/2010

Lieu : Vallon Pont D'Arc (Ardèche)

Affichage : 1660 vues

Distance : 70km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

10 autres récits :

Le récit

Raid Vallon Pont d’Arc
Tempête de boue sous l’arche !


Samedi 16 heures, nouvelles aventures …On part avec Caro direction Vallon Pont d’Arc rejoindre nos coéquipiers respectifs Rémy et Fanny ainsi que Christophe et sa famille.
Avec Caro on espère un voyage moins épique que pour le Ventoux…On croise quand même sur un péage  la dame de L’AREA qui nous avait aidé à « déparalyser » ( cf cr Ventoux).! Un mauvais présage ?  Je n’ai pas besoin de petit nuage noir…
En effet, depuis le Ventoux ( entorse et tendinite) , j’ai un peu le moral dans les baskets…la forme est là mais la mécanique ne suit pas. Un problème de réglage bien embêtant…

 velobagnole.jpg                voitu.jpg

 A Vallon, une bonne averse nous accueille. On file direct au camping. Le gérant est clair : un  orage  et des  sauts d’eau sont prévus toute la nuit!  Pour éviter l’inondation à venir, on installe les tentes sur un balcon de mobil home…

           img_1615.jpg                        tente.jpg

 Ensuite on part repérer le « Charlemagne » le fameux rapide avant l’arche de Vallon. Je le connais bien pour avoir surfé ces vagues étant plus jeune ( j’ai fait 15 ans de Kayak en club). Tout de suite, je crains que la section canoë ne soit annulée avec les pluies à venir…La rivière est déjà haute, c’est risqué pour l’organisation de lâcher des raideurs dans ces conditions.

                                          charlemagne.jpg

 

On retrouve Christophe, Gabrielle et leur petit dans un petit Bar bien sympatoch’ de vallon ! Les filles s’enquillent une bière en prépa ! Déjà dans l’ambiance ardéchoise ! On s’attarde un peu. La pluie et l’orage redoublent. Vite direction le Camping pour manger un bout.
Il faut d’abord retrouver le camping ! Rémy en bon orienteur nous fait découvrir une agglomération vallonaise très bucolique et c’est déjà la nuit…et le déluge !  On trouve un semblant d’abri pour poser le réchaud et manger au sec…Mais l’eau monte dans le camping ! c’est incroyable en 10’ il y a des ruisseaux dans tout le camp !
Là,  Rémy décide de changer son pneu arrière de VTT  ( il a raison le bougre cela risque d’être humide demain !) mais il fait nuit, le camping est une piscine. Là, je retrouve mes marques de Pierre Richard,  on ne retrouve pas les frontales, je perds mes clés de bagnoles, je les retrouve mais j’suis trempé jusqu’à l’os…enfin BREF, IL COMMENCE BIEN CE WEEK-END ! !!

 

 seau_d_eau.jpg    Pasta party arrosée !          pasta.jpg

 6h00 réveil, on a dormi malgré l’orage, c’est déjà cela…
7h00 on file avec Rémy à la Bastide au parc à vélo ( 5km environ). On n’est pas les premiers, on laisse les vélos et des changes. Des bénévoles nous annoncent la mauvaise nouvelle : Pas de canoé, l’ardèche est montée de 2 mètres dans la nuit c’est trop dangereux…
On retourne au camping s’équiper, strap aux chevilles, strap au genou, un vrai Rocky aujourd’hui la Vogoy’ !
On rejoint la ligne de départ où le briefing est rapide, les teams sont là en nombre. Christophe et Denis sont prêts aussi . 30’ de retard pour modifier le parcours, il y aura 28km de Trail avec une rando aquatique intégrée et 42 km de VTT). Je suis plutôt calme et concentré ce qui perturbe un peu Rémy qui me demande si tout va bien…Je suis quand même inquiet car je me rends compte que ce nouveau parcours n’arrange pas mes soucis de tendinites, il n’y aura pas de pause pour le genou et avec ces conditions, cela va être long !

 

  imgp4035.jpg imgp4036.jpg

PAN ! c’est parti comme pour un 5000m et en 30 secondes, on est en milieu de peloton. On décide de partir tranquille mais c’est difficile car tout le monde est à fond ! Je respecte notre tactique mais essaie de bien me placer pour ne pas être enfermé dans les ruelles de Vallon. Rémy est avec moi. Dans les première pentes, il me dit que ces jambes sont un peu lourdes…tu m’étonnes ! Peu d’échauffement pour ce rythme, y sont costauds les ardéchois ! 

                                                        imgp4037.jpg

 

 

Au bout de 15’, on trouve un rythme de croisière plus acceptable. Les premières pentes dans le magnifique calcaire donnent le ton et l’esprit la course : ce sera technique, sur des singles humides et caillouteux.. Plus les minutes passent, plus Rémy déroule et l’on est tous les deux sur le même rythme. Dans les descentes, il passe devant ainsi que sur plat. Dans les montées, je prends le relais. Cette équation est la bonne car au bout d’1h30 de course, on ne fait que rattraper des équipes dans une forêt sauvage où l’on passe des ruisseaux l’eau jusqu’aux genoux, on patauge dans la boue comme des petits cochons…On nous annonce 26ème.


On repasse par Vallon sur le pont de l’ardèche ( la rivière est marron !). Sur le plat, Rémy déroule sérieusement sans forcer. Ah ! ces auvergnats, de vrais diesels ! Il commence en chauffant mais ensuite, cela ronronne. On papote souvent, 2/3 vannes fusent, c’est trop bon ! Il prend régulièrement des nouvelles de mon genou qui commence à se réveiller…Encore un peu de singles techniques et nous voici dans le lit d’un ruisseau transformé en …torrent.

Rémy me dit, » Ah, c’est bientôt les marmites…mais, c’est marrant, y’avait pas d’eau ici les autres années ? »


Effectivement c’est humide et la natation est légion dans cette eau à 10/ 12°. On se retrouve vite avec de l’eau jusqu’au torse ! on évite même deux trois chutes d’eau en passant par la falaise avec des cordes fixes…aériennes et rendues glissantes avec les pompes trempées…là, faut pas tomber… Dans cette section, on est tous les deux à l’aise et l’on se retrouve vite devant un homme grenouille qui nous dit :
« plonge ! lâche pas la corde et grimpe au filet !
» autant dire qu’il y a de l’ambiance avec le bruit du torrent.L’eau est froide, on tire sur la corde pour avancer car le courant nous pousse à l’inverse. 2/ 3 passages comme celui-ci se succèdent puis un pas d’escalade en 3+ pour sortir de ce milieu assez hostile !


C’est reparti pour du chemin moins technique, des montées régulières et des flaques en veux-tu en voilà… La tactique « Rémy Marcel » porte ces fruits et notre folle remontée continue, on nous annonce 16ème…
Confiant, on baronne même sur les chemins…trop peut être car on loupe une bifurcation qui nous fera perdre quelques minutes…

J’ai le genou qui commence à dire stop tandis que Rémy est juste chaud ! Arrive alors le parc à Vélo.


Strip-tease rapide avec changement intégral de costume et on repart en VTT après 3 heures de Trail.
La transition est difficile pour moi et je me dis que cela va être long. Sur le premier faux plat, on se fait déposer par les spécialistes armés de leurs VTT « tout carbone »  équipés de pédales auto…nous on fait un peu « cyclotouristes  en vacances ».

Les mecs nous passent et hurlent « gauche ! », « droite ! » « au dessus » ( non je déconne !) mais c’est pas loin d’être le cas quand même car les singles sont terriblement techniques à la montée…Comme à la descente d’ailleurs, On est plus souvent à côté que sur le vélo!!!  Heureusement, c’est toujours aussi magnifique et dépaysant à souhait.


Rémy n’ose pas me dire ce qu’il lit sur son compteur, c’est long, très long, je n’arrive pas à « forcer » à appuyer sur la pédale, clairement, j’ai pas les kils…normal en fait, ce n’est pas  les quelques km d’entraînement qui suffisent à être performant sur 42km Technique en VTT…On se motive, on déconne, on s’endort un peu aussi car c’est quand même pas le truc le plus délire,  le VTT à pied !

On ne pense même plus au classement, on s’arrête au ravito un long moment pour plaisanter avec l’autochtone abreuvé de vin d’Ardèche et nourrit à  l’andouillette maison !
On repart et c’est long, lent, difficile, les équipes doublent…la dernière bosse est terrible, un bénévole nous annonce l’arrivée dans 30’ ( on arrivera 1h plus tard !!!) .

Dernière descente pour rejoindre les raideurs du parcours découverte. On retrouve le moral, on double ! Les crampes surviennent, je découvre encore de nouveaux muscles !

 

Enfin, Salavas, le pont et l’arrivée, Je manque de me gaufrer en tapant dans la main de Rémy. Une émotion particulière de passer la ligne d’arrivée avec son partenaire d’entraînement, son pote des sorties du dimanche, son ami depuis quelques temps. Une vraie émotion, pas besoin de se parler pour comprendre que l’on est heureux d’avoir terminé ensemble !

 

 

                                                                             deux.jpg

 

 


Gabrielle est là pour nous féliciter, elle nous annonce que Christophe et Denis ne sont pas au mieux…ils arriveront plus tard mais avec le sourire et des souvenirs plein la tête et pour Christophe, de bonnes résolutions: ne plus faire de VTT

 

On attend aussi nos chéries et l’on est un peu inquiet, les minutes s’égrainent et Christophe nous informe qu’il les a vues à 8km de l’arrivée. Le vélo de Fanny n’avait plus de freins ! On est franchement inquiet d’un probable abandon qui serait terrible à 8 bornes de la fin…


Elles termineront l’aventure sans freins ! A pieds et en échangeant leur vélo le sourire aux lèvres ! On est fier d’elles et de leur ABNEGATION dans l’effort !

Sans leurs soucis elles auraient brillé  au classement, dur loi du raid aventure…Bravo les filles, quel mental !
filles.jpg                                                 vtt.jpg

 

Les perfs :
1. Montagny/Faillard Team Lafuma    5H16

33. Marcel Rémy-Vaugoyeau Damien 7H06
94. Simon Christophe- Riffard Denis  8H57
dernier classé : 104ème                   10H08
Abandon et hors délai : 35 équipes

Parcours découverte :
1. Chateau/Robert  X sportDrôme          3h40

254.Lacalmontie Fanny-Solinas Caroline 7H22 ( 10ème Féminines)
Dernier Classé: 278.                                   8H10

Abandon et Hors délai :59 équipes

 

ps: d'autres photos à venir....

Maintenant…RDV chez Kiné, ostéo, podologue and’co…la suite de ma saison dépend de la guerison…

3 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 08-04-2010 à 22:37:00

Punaise l'an passé c'était déjà extrême, cette année a vu encore pire !
Bravo aux équipes et surtout bonne récup' !
Et merci pour le récit !

Commentaire de Belet posté le 08-04-2010 à 22:59:00

Bravo l'ami.
7h d'effort avec un genou tendineux et une cheville baladeuse, t'es quand même mêne sorte d'extra-terrestre toi aussi.
Ca avait l'air rigolo votre cure thermale. M'enfin sans de l'eau à 25°C, t'es pas prêt de m'emmener faire un truc pareil :)

Commentaire de ch'ti lillois d'vizille posté le 15-04-2010 à 18:49:00

Belle perf' Damien, dans la semaine précédente tu étais inquiet pour le genoux, finalement c'est toi qui a "tiré" Rémy vers l'avant.
Dommage pour l'erreur de parcours ( ça fait parti des courses ) mais l'essentiel est d'avoir pris plaisir ensemble ( les 3 familles ) sur les divers parcours.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !