Récit de la course : Trail des Fantômes - 75 km 2015, par Galaté57

L'auteur : Galaté57

La course : Trail des Fantômes - 75 km

Date : 16/8/2015

Lieu : La Roche en Ardenne (Belgique)

Affichage : 1624 vues

Distance : 75km

Matos : Kalenji XT6
Cuissard Kapteren

Objectif : Terminer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

TRAIL DES FANTOMES : une belle découverte

Le CR

DIMANCHE 16 août 2015 : 01H00 nuageux

La « non arrivée » de l'UTCO me laissait un goût amer et avant de prendre le départ de l'Endurance Trail des Templiers, j'avais un sérieux besoin de d'assurance,

La date et le profil du Trail des Fantômes se présentait idéalement, et de plus seulement à 2H00 de route.

3H30 : arrivée sans encombre à La Roche des Ardennes, charmante petite bourgade belge mais difficile de trouver le lieu de d'inscription, il n'y a pas beaucoup de monde pour me renseigner....

Après un tour, je trouve le site du trail, personne, juste des banderoles de l'événement, la liste des participants est déjà affichée, nous sommes 126 au départ, en attendant l'ouverture de 4H00 je reprends ma check liste et réalise que j'ai oublié les manchettes, la sensation de froid est terrible avec cette baisse de +1° des températures !!!

Equipement : TS kapteren sans manche +TS proto/cuissard Kapteren/chaussettes Kapteren intens/XT6

Un magnifique tour de cou pour compléter ma collection, je m'attarde guère, c'est le flamand ou le néerlandais qui domine,

5H00 : départ en catimini, nous quittons rapidement très rapidement le macadam que seras presque totalement banni ce tracé,

De nuit, en groupe, je préfère ne pas utiliser les bâtons, ils seront déballés au premier ravitaillement fixé au km 18. Les choses sérieuses débutent immédiatement avec un « petit mur » suivi d'une descente bien technique à la lueur de nos frontales, à cette allure, je révise sérieusement mes pronostics sur les BH, 3H30 maxi pour 18km c'est pas gagné d'avance.

 

En fin de compte, je conserve une marge de 45mn et maintenant il fait jour, j'adopte les bâtons mais garde le TS manche courte au vu des protestations de mon estomac...

Nous attaquons un tracé le long de la rivière qui nous quittera pratiquement pas, obligés d'escalader les pierres couvertes de mousse et comme toute semelle, même pour les XT6 l'adhérence est vraiment minime dans ces conditions, je m'autorise deux chutes du coup mais respecte le rythme de m'hydrater chaque 15m et manger toutes les heures en alternant salés et sucrés.

Je commence sérieusement à douter pouvoir arriver dans les temps au km 34, avis partagé par mes compagnons dans un anglais approximatif. Heureusement les 10km suivant se font en terrain beaucoup plus roulant et nous conservons cette marge mais avec un effort soutenu pour arriver à même pas la moitié du parcours.

Cette fois, je renouvelle pas les erreurs des précédents trails de ce premier semestre et m'arrête 20mn au ravito pour décompresser, compléter la poche et faire le plein de barres (très bonne la barre OVERSTIM) la prochaine étape est au km 50 et je ferai le point.

 

Maintenant c'est un pré d'orties qui se présentent et elles sont bien hautes de quoi fouetter la circulation des bras !!! Heureusement le sol est en descente , la traversée se fait rapidement. Cette seconde moitié est aussi plus roulante, après la pause réparatrice du km34, je rattrape des participants en perte.

Perdu, je le suis à mon tour, une balise à gauche, et plus rien …. un groupe de 3 personnes sont aussi déboussolés que moi, tournant en rond à la recherche d'une indication..... le temps passe, arrive un participant qui a eu l'idée de télécharger le tracé !!! Sa montre indique tout droit ….et c'est bon :)

Enfin le ravito des 50km, encore des participants en attente de la navette, malgré presque 3 km en trop, je reste dans les temps. Pour cette fois je me passe la boisson «énergique » proposée, ce goût pêche devient écoeurant sur le long et scandale il est proposé des PIM'S mais framboise au lieu de orange !!!!

Quand je demande la nature de ces derniers 25km, un bénévole évoque en rigolant un « mur » pour la fin...

Mais pour l'instant, la fatigue aidant, je cherche à conserver mon équilibre sur ce nouveau tracé en bord de rivière quand ce n'est pas une montée brusque suivie de sa descente aussi technique, vraiment un beau tracé !!!!

 

 

D'ailleurs voilà que je recroise des randonneurs dépassé auparavant...le doute s'installe de nouveau.restant persuadé que j'ai déjà passé cet arbre....je cogite ainsi plusieurs km pour réaliser que je suis sur le chemin de l'arrivée avec toujours cette avance de 45mn sur la prochaine BH.

Enfin le km 69... avec un début d'échauffement sous la voûte plantaire, va falloir que je penche sérieusement sur les préparations de pied d'avant course. Je demande où est la « suite », le zorga tend le doigt dans mon dos...... HORREUR !!! c'est vraiment un mur avec chaîne d'escalade.... et il me précise avec le sourire « les 3 derniers km c'est que de la descente, ».

Bien, je me la fait en mode Stéfouille !!!!

Effectivement une « belle descente » suit, les bâtons ripent, me précédent, le temps de me rattraper à une racine, juste plus de peur que de mal et bonheur, de nouveau la rivière à traverser, histoire de se nettoyer pour arriver présentable sous ce p**** de portique que je passe en 14H28 après 77km et 2886m de D+ en 78ème position et dernier, vu l'abandon de près de 40% des partants. Mais qu'est ce que l'on ne ferait pas pour déguster un produit local !!

 

 

Maintenant je peux regarder vers MILLAU,

4 commentaires

Commentaire de arnauddetroyes posté le 17-08-2015 à 23:05:10

félicitations pour être finisher car visiblement le sommeil a dut légèrement manqué.
bon courage pour les templiers.

Commentaire de Renard Luxo posté le 17-08-2015 à 23:12:20

Bravo Galaté, chouette récit, comme on disait sur le post spécial "Fantômes", c'est du vrai trail les Ardennes, les montées et descentes sont courtes certes, mais leur répétition fait mal (remember la Bouillonnante). Tu as bien géré, de quoi faire le plein d'ondes positives pour Millau. Bonne récup.

Commentaire de DavidSMFC posté le 17-08-2015 à 23:42:57

Félicitations d'en avoir terminé de ce sacré 75km ! Je le suis personnellement régalé sur le 31km mais vu le profil, le 75 m'en aurait fait sacrément bavé ! Bon courage pour la suite.

Commentaire de Galaté57 posté le 18-08-2015 à 19:16:58

Merci. Effectivement c'est un beau tracé exigeant, un peu similaire à la Bouillonnante mais en plus concentré.
Comme quoi, inutile de parcourir 500km pour trouver de beaux terrain de jeux.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !