Récit de la course : Les Ballons Vosgiens - 163 km 2021, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Les Ballons Vosgiens - 163 km

Date : 29/8/2021

Lieu : Gérardmer (Vosges)

Affichage : 277 vues

Distance : 163km

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

Les Ballons Vosgiens 2021

 


Les Ballons Vosgiens



Le petit déplacement jusqu’à Gérardmer était l’occasion de retrouver Laulau que je n’avais pas revu depuis "Bretzel et Poucet chez les normands". Histoire de se remettre dans le bain (gagné pour ça) avant la grande aventure en Septembre sur le 1000 du Sud. C’était aussi l’une des rares opportunité de monter le maillot sur une cyclo dans le coin. Bon, en réalité j’ai surtout montré le kway.

Si l’on veut bien faire abstraction de la météo, du classement et de la moyenne réalisée la journée d’hier était parfaite. Evidemment c’est toujours décevant de s’aligner sur belle cyclosportive estivale dans des conditions aussi déplorables. Descendre du parking de La Mauselaine pour rejoindre le départ au bord du lac était déjà une épreuve en soi. Mais aussi une marque de respect envers le Vélo Sport Géromois qui se bouge depuis plusieurs mois pour organiser cette classique qui en est a sa 23ème édition. Ainsi que pour les nombreux bénévoles emmitouflés par leurs parka qui ont consacrés une journée à sécuriser les carrefours ou a assurer les ravitos. Remerciement tout particulier pour Yves Parisse qui a eu la gentillesse de venir nous encourager au départ.

En fait pour nous c’était assez simple, il suffisait d’enfiler de la veste imper, une fois. Même pas besoin de débâcher ensuite. Et il n’y avait plus qu’a faire tourner les manivelles pour se réchauffer. Sur les 152 inscrits nous n’étions que 118 au départ du grand parcours. Evidemment c’est parti à fond les manettes. Un rythme bien trop élevé pour mon petit moteur, sans surprise je naviguais déjà dans la pampa au pied de la Schlucht. Et j’avais beau essuyer les lunettes, il n’y avait plus personne en vue en arrivant au col ou il fallait prendre tout a droite vers le Markstein. En sens inverse de la semaine passée lors des Crêtes Vosgiennes en course à pied, avec un brouillard aussi épais et une pluie fine et continue en prime …
Le parcours a été un peu modifié depuis ma dernière participation, on tourne en sens inverse a partir du carrefour vers le Breitfirst. C'est bien plus intéressant. D’abord parce que ça évite la traversée de Wasserbourg très dangereuse dans le sens de la descente. Et surtout, après ma mise en bouche par le Bannstein et le Firtsplan, ce tracé nous offre l’enchaînement royal Petit Ballon – Plazterwasel par leurs versants les plus difficiles.

Le plus joli également pour ce qui concerne le Petit Ballon, même si cette fois nos yeux n'ont pas vraiment pu en profiter. Ceci dit, même avec cette ambiance tristounette le lieu attire les foules. Si les cyclos n'étaient pas bien nombreux la circulation automobile était intense sur la petite route qui monte vers le sommet et ses fameuses fermes auberges. Avec notamment les sempiternels défilés dominicaux de vieux tromblons qui pétaradent et qui puent … Chacun son truc, mais bon …

Pas de regret pour le Platzerwasel, c'est tout en forêt donc de toute façon on ne voit rien. Il faut juste s'appliquer sur son coup de pédale pour venir a bout de cette redoutable montée, avec son petit bonus (visuel en temps normal) pour rejoindre le Breifirst. Là le plus dur est fait, il suffit de rejoindre une nouvelle fois le Markstein et son ravito avant de s'engager dans la longue descente vers la vallée de la Thur ou le plus compliqué est de ne pas succomber aux odeurs de BBQ en arrivant sur les rives du lac de Kruth.

Le Bramont avec ses jolis lacets et son tapis billard est une simple formalité. La remontée de la Vologne un peu fastidieuse permet de basculer sur le Lispach et la charmante vallée du Chajoux, Le petit taquet de la Rochatte nous propulse (Mmmm, pas sur que le mot convienne ... ) vers le Col de Grosse Pierre pour profiter des derniers kilomètres vers la station de la Mauselaine, ou m’attendait Laulau qui avait terminé depuis quelques minutes.

Au fil de la journée je m'étais mis en tête d'accrocher un petit 20 de moyenne. Finalement je suis tout juste à 19,95 pour terminer ce périple de 162 km et 3800 d+ en 8h10, classé 95ème sur 97 arrivants … Le vainqueur a terminé à plus de 30 de moyenne, un autre monde. Pas de quoi pavoiser donc et pourtant j’étais super content d’une journée ou j’ai pu donner le meilleur de moi-même, avec de bien meilleures sensations que le Dimanche précèdent sur les Crêtes Vosgienne, sans ressentir de blocage au niveau de la respiration ni de gène l’aponévrosite sous le pied gauche.

Le seul petit bémol concerne l’absence de douches à l’arrivée. Cette année nous aurions particulièrement apprécié. Mais le copieux panier pique-nique distribué au self aura au moins ravi nos papilles avant d’aller partager une bonne bières avec nos amis Fabrice et Laurence qui peaufine leur préparation pour l’Ultra Trail du Haut Koenigsbourg qui approche a grands pas … encore un gros WE à venir, mais cette fois avec la casquette de bénévole.

classement 163 km

Strava Poucet


<iframe height='405' width='590' frameborder='0' allowtransparency='true' scrolling='no' src='https://www.strava.com/activities/5872532710/embed/bf7c978e397934aa103281049faa2f08c1f58c1a'></iframe>

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !